Appelés à devenir des colonnes dans le temple de Dieu

 Proverbes 9 : 1 à 6 : la sagesse a bâti sa maison, elle a taillé ses sept colonnes. Elle a égorgé ses victimes,  mêlé son vin, et dressé sa table. Elle a envoyé ses servantes, elle  crie sur le sommet des hauteurs de la ville : que celui qui est stupide entre ici ! Elle dit à ceux qui sont dépourvus de sens : Venez, mangez mon pain, et buvez  le vin que j’ai mêlé. Quittez la stupidité et vous vivrez, et marchez dans la voie de l’intelligence !

Même si ce passage des proverbes a été écrit 1000 ans avant la venue de Jésus sur terre. Salomon l’auteur des Proverbes, peut écrire « la sagesse a égorgé ses victimes » car la parole nous présente Jésus comme l’Agneau immolé dès la fondation du monde. D’autre part, nous savons que Dieu se présente à Moïse sous le nom de je « Suis » c’est-à-dire qu’il ne se tient pas dans le passé, ni dans le futur, il est je « Suis » éternellement. La table de la sagesse et son invitation nous ramène à la parabole du festin des noces :

Matthieu 22_1 : Jésus, prenant la parole, leur parla de nouveau en paraboles, et il dit :

Le royaume des cieux est semblable à un roi qui fit des noces pour son fils. Il envoya ses serviteurs appeler ceux qui étaient invités aux noces, mais ils ne voulurent pas venir. Il envoya encore d’autres serviteurs en disant : dites aux invités : Voici, j’ai préparé au festin, mes bœufs et mes bêtes grasses sont tuées, tout est prêt, venez aux noces.

Mais, sans s’inquiéter de l’invitation, ils s’en allèrent, celui-ci à son champ, celui là à son trafic. Et les autres se saisirent des serviteurs, et les tuèrent.

Le Roi fin irrité, il envoya ses troupes, fit périr ces meurtriers, et brûla ville. Alors il dit à ses serviteurs : les noces sont prêtes mais les invités n’en étaient pas dignes. Allez donc dans les carrefours, et appelez aux noces tous ceux que vous trouverez. Ses serviteurs allèrent sur les chemins, rassemblèrent tous ceux qu’ils trouvèrent, méchants et bons, et la salle des noces fût pleine des convives.

Le Roi entra pour voir ceux qui étaient à table, et il aperçut là un homme qui n’avait pas revêtu l’habit de noces.

Il lui dit : mon ami, comment es-tu entré ici sans avoir un habit de noces ? Cet homme eu la bouche fermée. Alors le roi dit à ses serviteurs : attachez lui les pieds et les mains et jetez dans les ténèbres du dehors, ou il y aura des pleurs et des grincements de dents.

Car il y a beaucoup d’appelés mais peu d’élus.

Cette parabole nous invite à nous poser cette question : dans quelle catégorie d’invité je me reconnais ?

Suis je dans la catégorie des premiers invités qui ne s’inquiète pas et préfère donner satisfaction à leur désire, plutôt que de se laisser interpeller par cette parole de l’Évangile ?

Suis-je dans la catégorie de ces invités qui outragent, persécutent les serviteurs de Dieu ?

Suis-je de la catégorie de ceux qui entendent l’appel de Dieu pour le festin des noces et qui y répondent ?

Suis-je comme cet homme insouciant qui se rend à l’invitation du roi, sans avoir revêtu l’habit de noces, c’est-à-dire sans s’être préparé à cette rencontre à laquelle nous sommes tous appelés, avec Dieu, à la fin de notre vie terrestre ?

Tu as peut-être ta religion, mais est-ce que tu connais Dieu ? Est ce qu’il vit en toi ? Est-ce que ton cœur est rempli de cet amour ? Soit sincère…

Veux-tu connaître Dieu, veux tu connaître son amour, sa paix, sa joie, le pardon, la guérison ? Vient déposer ton fardeau et tes péchés à ses pieds et demande a Jésus de venir dans ton cœur.

Si tu es d’accord fait avec moi cette simple prière :

Seigneur Jésus, je reconnais que je suis un pêcheur, que je ne mérite pas le paradis. Je crois que sur la croix tu as été puni à ma place. Je crois que mes péchés ont été pardonnés et mes maladies guéries. Je crois que tu es ressuscité, je te demande pardon pour mes pécher et je te demande de venir dans mon cœur, je veux recommencer avec toi une nouvelle vie. Amen

Pourquoi la sagesse utilise t’elle des colonnes plutôt que des murs dans son temple et pour soutenir l’église ? « Ou sa maison » ?

Les murs soutiennent également c’est vrai, mais les murs divisent, emprisonnent, cachent, enferment. Jésus est venu pour renverser  les murs. Ephésiens 2-14 : car il est notre paix (Jésus) lui qui deux n’en a fait qu’un, et qui a renversé le mur de la séparation: notamment les murs de la haine, le racisme, l’indifférence, de l’orgueil, de l’esprit de clocher. Une église cloisonnée n’est pas construite sur le modèle du ciel.

Ephésiens 2- 19 à 22 Ainsi donc, vous n’êtes plus des étrangers, ni des gens du dehors, mais vous êtes des concitoyens des saints, gens de la maison de Dieu.

Vous avez été édifié sur le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus-Christ Lui-même étant la pierre angulaire. En lui tout l’édifice, bien coordonnée, s’élève pour être un temple saint dans le Seigneur. En lui vous êtes aussi édifiés pour être une habitation de Dieu en Esprit.

Jésus construit son église sur le modèle du ciel. Contrairement au mur, les colonnes soutiennent un édifice sans cloisonner, elles permettent de libérer l’espace, elles ne mettent pas d’obstacle à la circulation.

Où la sagesse taille t’elle ses colonnes ?

Nous constatons que les tailleurs de pierre façonnent leur colonne dans la carrière, sur le lieu même de l’extraction. Jésus ou la sagesse taille ses colonnes dans ses propres carrières. Nous en avons un exemple avec l’église de Philadelphie. Retenons que la signification de son nom est : amour des frères ou amour fraternel. Donc Jésus va trouver, façonner ses colonnes là ou l’amour fraternel est vécu.

Quelles sont les caractéristiques de ses colonnes taillées par la sagesse ?

Une colonne si nous en faisons le tour, peu importe la direction dans laquelle nous la regardons, devant, derrière, à droite, à gauche, elle est toujours pareille.

C’est la qualité première que l’on doit retrouver dans nos vies. Malheureusement beaucoup de chrétiens sont encore versatiles, changeants, inconstants, fluctuants en fonction de leur humeur.

Une colonne ne bouge pas elle reste en place !

Ce sont les merveilleuses qualités spirituelles que nous devons trouver dans nos vies : la stabilité, la constance et la fidélité. Voilà trois qualités qui doivent caractériser nos vies de croyants.

Une colonne a les pieds sur la terre et la tête ou le cœur dans le ciel.

Voilà un équilibre à atteindre, car certains sont trop attachés aux préoccupations terrestres, tandis que d’autres vivent comme des extraterrestres ou des illuminés.

Les colonnes en toute la même hauteur

Les colonnes ont toute la même hauteur, il n’y en a pas de plus grandes et d’autres plus petites. Elles sont toutes taillées à la même dimension par le merveilleux sculpteur qui est le Saint Esprit. Donc avec il n’y a pas de favoritisme.

Les colonnes soutiennent tout l’édifice.

Elles sont solides on peut compter sur elle ! Malgré la charge qu’elles portent elles ne parlent pas, ne murmurent pas. Les colonnes sont importantes dans toute construction de temple naturel ou spirituel. Lorsque Dieu inspire le roi Salomon pour construire son temple à Jérusalem, il  l’a conduit à dresser deux colonnes importantes.

1 Rois 7-15 : il fit deux colonnes d’airain. La première avait 18 coudées de hauteur, et un fil de 12 coudées mesurait la circonférence de la seconde.

1 Rois 7 — 21 il dressa les colonnes dans le portique du temple, il dressa la colonne de droite, et la nomma «jakin» qui signifie « il établira » ou « il affermira », puis il dressa la colonne de gauche et la nomma «boaz» qui signifie « en lui la force »

Ses deux colonnes sont encore des images de ce qui doit être présent dans nos vies de croyants :

— «jakin» est une colonne importante dans nos vies puisqu’elle nous révèle qui nous sommes en Christ.

Colossiens 2-7 : étant enracinés et fondés en lui, et affermi par la foi d’après les instructions qui vous ont été données.

« Boaz» ce nom nous révèle que dans notre vie la force de Dieu doit être présente.

2 Timothée 1-7 : car ce n’est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de sagesse.

Ces deux colonnes étaient en bronze pour refléter la lumière et la répandre autour d’elle, comme nous sommes appelés à refléter la gloire du Christ au travers de nos vies.

Il arrive aussi que Dieu nous appelle à être des colonnes de fer. Nous en n’avons un exemple dans la Bible, lorsque Dieu appela Jérémie pour l’établir comme prophète sur la nation. Jérémie n’était qu’un enfant qui se sentait seul et sans force. C’est une des caractéristiques que Dieu aime et désire trouver dans nos vies, car c’est dans nos faiblesses qu’il se glorifie et qu’il peut manifester sa puissance et sa force.

Jérémie 1-18 : Voici, je t’établis en ce jour sur tout le pays comme une ville forte, une colonne de fer et un mur d’airain contre les rois de Juda, contre ses chefs, contre ses sacrificateurs, et contre les peuples du pays, ils te feront la guerre mais ils ne te vaincront pas car je suis avec toi pour te délivrer dit l’Eternel.

La colonne de fer c’est la démonstration de ce qui tient ferme, de ce qui est solide et résiste à tous les assauts. Nous les croyants nous sommes appelés à être des colonnes de fer dans les combats qui les opposent aux attaques spirituelles, à Satan qui est essaie de maintenir captive nos mentalités.

L’apôtre Paul déclare aux chrétiens de Galates 2-9 : et ayant reconnu la grâce qui m’avait été accordée, Jacques, Céphas, et Jean, qui sont regardés comme des colonnes, me donnèrent à moi et à Barnabas, la main d’association, afin que nous allions, nous vers les païens, et eux vers les circoncis.

Comment nous regarde t-on ?

Les qualités de la colonne sont elles dans ma vie ?

Sur quel fondement Je m’appuie ?

Esaïe 28 : 16 : c’est pourquoi ainsi parle le Seigneur, l’Eternel : Voici, j’ai mis pour fondement en Sion une pierre, une pierre éprouvée, une pierre angulaire de prix, solidement posée. Celui qui la prendra pour appuie n’aura pas hâte de fuir.

Jésus doit être vraiment notre fondement à chacun et sa parole doit être la base sur laquelle, la colonne que je suis, doit reposer. Nous l’avons déjà évoqué, nous le rappelons, chacun d’entre nous devons être la colonne dont parle Paul à Timothée : 1 Timothée 3-15 : Si je tarde, tu sauras comment il faut se conduire dans la maison de Dieu, qui est l’église du Dieu vivant, la colonne et l’appui de la vérité.

L’église est la colonne et l’appui de la vérité c’est à nous de la soutenir et de la protéger. Nous devons soutenir la vérité par notre témoignage, par notre prédication, par notre sanctification.

Voulons-nous être des colonnes ?

Pour cela il nous faudra tenir malgré toutes les difficultés de la vie, toutes les épreuves de la vie.

Job 28 : 27 : alors il vit la sagesse et la manifesta, il en posa les fondements et la mit à l’épreuve.

Cela nous parle de la stabilité de la colonne que nous sommes

1 Pierre 1-7 : l’épreuve de votre foi est plus précieuse que l’or périssable, qui cependant est éprouvé parle feu, ait pour résultat la louange, la gloire et l’honneur, lorsque Jésus-Christ apparaîtra.

Les colonnes décrites dans Apocalypse 3 :12 : Elles présentent certaines caractéristiques : Jésus déclare que sur elles sont gravés plusieurs inscriptions :

le nom de mon Dieu. C’est un signe d’appartenance.

le nom de la ville de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem qui descend d’auprès de Dieu. C’est le fruit de l’attente produite par la foi.

— mon nom nouveau. Le nouveau nom de Jésus sera donné à tous ceux qui ne l’ont pas renié et qui auront soutenu la vérité malgré la persécution.

Sur les colonnes doit figurer la révélation des sept noms de Jésus. Les sept noms de Jésus sur les sept colonnes caractérisent Christ dans sa perfection, son action, Son ministère. La Bible nous révèle les sept noms de Jésus deux fois.

1-Esaïe 9-5 : car un enfant nous est né, un fils nous est donné. Et la domination reposera sur son épaule. On l’appellera : Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix.

Matthieu 1-23 : nous révèle le sixième nom « on lui donnera le nom d’Emmanuel. » ou Dieu avec nous

Luc 1 — 31 : nous donne le septième nom « Tu lui donneras le nom de Jésus » ce nom signifie : celui qui sauve ou délivre »

Dans le livre de l’Apocalypse, Jésus se présente à chacune des sept églises avec un les différents pour chacune, et chacune il révèle un nom nouveau

1 –Ephèse : Apocalypse 2 –1 : je suis celui qui tient les sept étoiles dans sa main droite et qui marche au milieu des sept chandeliers.

2 — église de Smyrne : je suis le premier et dernier, celui qui était mort, et qui est revenu à la vie.

-3 — église de Pergame : je suis celui qui a l’épée aiguë, à deux tranchants.

-4- église de Thyatire : je suis le Fils de Dieu, celui qui a les yeux comme une flamme de feu, et dont les pieds sont semblables à de l’airain ardent.

-5- église de Sardes : je suis celui qui a les sept esprits de Dieu et les sept étoiles.

-6 église de Philadelphie : je suis celui qui est le saint, le véritable, celui qui a la clé de David, celui qui ouvre, et personne ne peut fermer, celui qui ferme, et personne ne peut ouvrir.

-7- église de Laodicée : je suis l’Amen, le fidèle et véritable, le principe de la création.

Ces sept définitions données par Jésus nous révèlent toute sa personnalité, toutes les facettes de sa personnalité.

Tout cela nous appelle à remplir une condition : vaincre, dit jésus. Celui qui vaincra ! Cette condition est répétée sept fois, c’est-à-dire  une fois à chaque Eglise de l’Apocalypse. Ici, retenons plus particulièrement celle qui concerne l’Eglise de Philadelphie : Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu.

Est-ce notre désir d’être une colonne et un appui de la vérité ?

Si oui, nous sommes en bon chemin pour devenir une colonne dans le temple de Dieu.

 

 

.

 

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s