LA RECONNAISSANCE : UNE DES ARMES LES PLUS PUISSANTES

« La reconnaissance produit une atmosphère de promotion » nous a dit le Seigneur. Nous réalisons que ce n’est pas seulement un principe financier, mais aussi une arme puissante.

Un des exemples les plus pratiques s’est produit lorsque nous étions en vacances. Après une « nuit offerte » dans un nouvel hôtel de luxe, nous sommes arrivés dans endroit vétuste et beaucoup moins accueillant. Barbara a commencé à se plaindre de la chambre, et le Seigneur lui a dit : « Si tu te plains, je vais devoir reprendre tes bénédictions. » Ces mots ne nous ont pas quitté de la journée. Nous avons essayé de ne pas nous plaindre, sachant qu’Il nous enseignait un principe vital.

Ce soir-là, fatigués et affamés après une longue marche, nous nous sommes trouvés en présence de neuf hommes éméchés assis non loin de nous dans un restaurant. Ils étaient bruyants, injurieux et cherchaient des ennuis. Je savais que si je leur disais quelque chose, çà déclencherait une bagarre. Les gens dans la salle à manger gardaient visiblement un profil bas. Ces hommes gâchaient la soirée de tout le monde.Barbara se souvient, « Je me suis plainte dans mon cœur et j’ai prié pour que quelqu’un les fasse sortir. Puis je me suis souvenue de ce que j’avais entendu le matin même. En ajustant mon attitude alors que nous finissions notre dîner, je me suis rendu compte que le Seigneur aimait ces rustres et je Lui ai demandé de les bénir. Immédiatement, l’amour a jailli dans mon cœur et je lui ai demandé de m’aider à les bénir. La reconnaissance était nécessaire pour que l’amour de Dieu puisse couler au travers de moi. »

Je regardai la réaction de Barbara alors qu’elle passait du ressentiment à de meilleures dispositions, et la couvrit dans la prière quand elle commença à se diriger calmement vers leur table. Debout devant eux, telle une directrice d’école, elle leur dit : « Messieurs, Jésus vous aime et je vais prier pour vous. Prenons-nous par la main. » Elle regarda d’un air sévère le seul homme qui résistait, et tous finirent par se tenir la main. Elle fit une courte prière, en remerciant Dieu pour chacun d’eux, lui demandant de les bénir ainsi que leur travail. Elle termina par un joyeux : « Que Dieu vous bénisse ». Ces hommes stupéfaits tombèrent dans le silence ainsi que tout les gens présents dans le restaurant. L’atmosphère avait changé.

Tous les yeux se sont tournés vers nous alors que nous sortions de l’endroit. Une fois dehors, nous avons éclaté de rire devant ce que Dieu venait de faire. Son amour pour ces hommes avait produit de la reconnaissance en nous – l’arme stratégique qui restaure la paix.

NOS ARMES : LA CRITIQUE OU LA RECONNAISSANCE ?

2 Cor. 10. 4 dit, « Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas celles de la chair ; cependant elles ont le pouvoir, du fait de Dieu, de démolir des forteresses. Nous démolissons les raisonnements. »

Comment la reconnaissance peut-elle être une arme ? Le Seigneur nous a dit :

« L’ennemi vient pour dérober, tuer et détruire. Il utilise la peur pour capturer les cœurs. Il emploie le mensonge pour s’emparer du pays. La reconnaissance l’en empêche. En fait, elle prend du terrain à l’ennemi. Ainsi, la reconnaissance est une arme dans le combat spirituel. »

Les armes que nous utilisons viennent ou de Dieu ou de l’ennemi. Quand nous employons les armes de l’ennemi, la peur, la haine, la critique, la protestation, le jugement, les vexations, nous lui permettons de dérober notre identité, de tuer notre espérance et de détruire notre futur.

La critique est une forme de jugement qui est à l’opposé de la reconnaissance. C’est une stratégie de notre adversaire pour rompre l’unité. Le Seigneur nous a expliqué que :

« Quand nous critiquons nous essayons de nous justifier. Pour les gens qui fonctionnent dans cet esprit, il est très difficile de comprendre que des paroles critiques sont des accusations et des malédictions. Pour de telles personnes, il est encore plus difficile de reconnaître que la critique est une exaltation de soi aux dépens d’un autre. »

« Si nous lui demandions, la personne à l’esprit critique ne voudrait pas que lui soit appliqué le même standard. Pourtant l’Écriture nous dit que si nous jugeons les autres, nous serons jugés. »

« Pensez à tous les gens faciles à critiquer – votre conjoint, vos enfants, vos voisins, votre pasteur, vos gouvernants. Qu’en serait-il si vous pouviez vous voir balancer des malédictions sur tous ces gens ? Cela n’ôterait-il pas votre sentiment d’être justifié(e) ? »

« Quand l’apôtre Paul s’est appelé le plus grand des pécheurs, ce n’était pas de la fausse modestie. Il avait appris comment s’exalter lui-même par rapport aux autres en pensant qu’il avait toujours raison (il fut formé de cette façon avant sa conversion) conduisait à la mort. Il pensait qu’il jugeait les hérétiques quand en fait, Il jugeait Christ en personne. Une fois que Paul fut délivré de cet esprit critique, il apprit comment bénir et non maudire. »

LE CATASTROPHISME DES DERNIERS TEMPS

Même si nous vivons dans des temps difficiles, le meilleur est encore à venir. Cependant, une grande partie de la négativité de la fin des temps est semée par de nombreuses personnes, y compris les chrétiens. L’Internet est devenu une source d’augmentation de la peur. Sombrer dans le pessimisme ambiant joue en faveur du plan de l’ennemi de nous neutraliser par la peur et la crainte de l’avenir. Nous ne pouvons pas laisser des événements temporels assombrirent notre compréhension de la vérité éternelle. Jésus a dit : « Quand cela commencera d’arriver, redressez-vous et levez la tête, parce que votre rédemption approche. » (Luc 21. 28). Il nous a expliqué :

« En imaginant les scénarios les plus sombres, vous rendez les choses pires qu’elles ne le sont déjà. Quand vous dites ces choses aux autres, vous instillez la peur. La peur ne vient pas de moi. C’est la stratégie préférée de l’ennemi. Quand vous utilisez ses méthodes, vous promouvez sa cause. »

« Il est immature de penser que la peur puisse être une arme de justice. L’arme que je donne à mes serviteurs est l’amour et vous devez l’utiliser pour attirer les gens à Moi. Il suffit d’un peu de pessimisme pour que les gens ne vous prennent pas au sérieux. Il y a assez de pessimisme dans le monde pour que vous ne vous identifiiez pas à lui. »

« Les gens du monde sont privés d’amour… c’est seulement quand l’amour se préoccupe de l’âme d’un homme que celui-ci se sent accepté et en paix. Le manque de paix dans le monde d’aujourd’hui est un indicateur du manque d’amour. Je veux que Mes enfants changent cet état de fait. »

« Vous ne vaincrez pas le monde avec votre logique, mais avec l’amour. Aucune logique ne peut expliquer Mon amour. Laissez donc la joie infiltrer vos cœurs, la paix dicter vos pensées et l’amour façonner vos paroles. »

CE QUI MÉRITE L’APPROBATION

Barbara et moi avons décidé récemment de donner des noms à nos portes personnelles. Nous avons nommé la porte de nos yeux « Pureté » ; la porte de nos bouches « Contrôle de soi » (pour ce qui y rentre et ce qui en sort) et la porte de nos oreilles « Approbation ».

Barbara venait de regarder les nouvelles tout en travaillant dans la cuisine. Un subtil esprit de peur la conduisit au pessimisme. La peur minait sa joie et sabotait sa reconnaissance. Après avoir réalisé à quel point c’était préjudiciable, elle fit un jeûne pour chasser le négativisme. Nous sommes attentifs à chasser le pessimisme véhiculé par l’Internet. Nous ne mettons pas nos têtes dans le sable, mais nous sélectionnons ce à quoi nous voulons réfléchir. C’est ce que Paul nous a recommandé de faire :

« Au reste, mes frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est digne, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est moralement bon et digne de louange soit l’objet de vos pensées. » (Phil. 4. 8)

LA PROSPÉRITÉ OU LA PAUVRETÉ D’ESPRIT ?

C’est en réalité l’esprit de pauvreté qui freine la reconnaissance. La pauvreté est financière et spirituelle dans sa nature. Le Seigneur nous a dit : « La pauvreté est l’absence d’une relation viable avec Moi. » Notez l’adjectif « viable » qui veut dire « capable de vie ».

La pauvreté détourne les yeux des gens du Seigneur et les focalise sur eux-mêmes. Elle les réduit à un mode de survie, les empêche de penser en termes d’éternité et génère l’ignorance spirituelle. Le Seigneur nous a dit :

« Les gens qui ont un esprit de pauvreté ne prennent pas seulement le risque d’être pauvres financièrement. Leur regard sur la vie est indigent. Ils sont pleins de ressentiment et ils doutent d’eux-mêmes. Le blâme est une stratégie commune qu’ils emploient pour diffuser leur douleur. La pauvreté n’envahit pas seulement leurs circonstances, mais aussi leur état d’esprit. »

« Comment les gens tombent-ils dans la pauvreté ? Ceux qui ne gèrent pas bien leurs ressources sont généralement ingrats et c’est pourquoi ils souffrent de déficit. Tous les péchés ancrés dans l’orgueil – particulièrement la mauvaise gestion et le manque de reconnaissance – invitent le voleur à dérober. »

Traduction Dominique François

Randy and Barbara Walter

Shiloh Ministries | Salisbury Revival Prayer Network

Email: shilohministries@comcast.net

LA LISTE D’ÉLIE Il n’y a pas de copyright sur les traductions en français de LA LISTE D’ÉLIE, néanmoins, si vous désirez les utiliser pour les reproduire ou les distribuer, nous vous demandons de ne rien modifier au texte, et de préciser : 1) l’adresse pour s’abonner gratuitement :francais@elijahlist.com   2) L’adresse du site web : www.elijahlist.com Merci.

 

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s