LES RÉPARATEURS DE BRÈCHES

«Les tiens rebâtiront sur d’anciennes ruines, tu relèveras des fondements antiques; on t’appellera réparateur des brèches, celui qui restaure les chemins, qui rend le pays habitable.»                                                   Ésaïe 58. 12

 L’ASSEMBLÉE DES SAINTS

Les véritables chrétiens, quelle que soit leur dénomination, partagent une attente communément appelée l’enlèvement de l’Église. Bien que des discussions aient lieu sur le moment de cet événement, les Écritures nous assurent qu’à la dernière trompette, nous serons enlevés dans les airs pour rencontrer le Seigneur. «Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d’un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement. Ensuite, nous les vivants, qui seront restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur.»                                                                             1 Théssaloniciens 4. 16, 17

Il est aussi clair selon les Écritures, qu’un temps de grâce inhabituel précédera l’enlèvement, au cours duquel l’Église vivante de Jésus-Christ, telle une épouse, se préparera (Apo. 19. 7).

Pendant cette saison de préparation sans précédent, ceux qui sont vivants en Christ seront conscients d’un niveau de sainteté et de pureté directement lié à la présence de Jésus Lui-même manifestée au travers de l’Église (1 Thess. 3. 11-13; Éph. 5. 26, 27; Phil.1. 9-10). La conséquence de cette nouvelle plénitude spirituelle sera une unité renouvelée. La critique et la médisance disparaîtront et seront remplacées par l’intercession et l’amour. Le sentiment de complétude sera l’apanage de l’Église au sein de la ville. Cela signifie aussi que l’ambition et les divisions que nous constatons entre dénominations seront perçues comme des péchés, dont nous nous repentirons avant le retour de Jésus.

La vérité de ce message doit être claire car la plupart des chrétiens considèrent que l’unité au sein du corps de Christ est inconcevable avant ce retour. Ils n’ont pas discernés, ni n’ont combattu les mensonges de l’ennemi qui ont conditionné les croyants à accepter les tensions et le sectarisme dans l’Église. J’ai la ferme conviction que l’Église qui sera un jour enlevée sera libérée de ces tensions et de ces divisions charnelles – elle sera cette épouse  «sans tache ni ride » qui «s’est préparée» pour son Époux (Éphésiens 5. 27; Apo. 19. 7).

Selon l’Écriture, pendant l’enlèvement qui se passera «en un clin d’œil», nos corps seront changés (1 Cor. 15. 52). Mais notre personnalité, qui est en quelque sorte ce que nous sommes devenus, restera intacte. Il n’y aura aucun regret et les gens ne se demanderont pas comment certaines dénominations se sont retrouvées là, car l’Épouse sera une Église construite dans l’unité et dans l’amour, faite de gens qui certes se rassemblent dans des lieux divers, mais ne servent qu’un seul et unique Seigneur. Ces vrais disciples de Jésus seront connus pour leur amour intense et pur les uns pour les autres – pas simplement dans leurs assemblées locales mais entre églises d’une même ville.

Il est extrêmement significatif que le terme employé pour enlèvement est synonyme de «réunion» (2 Thess. 2. 1; Matt. 24. 31). Ce qui sera finalement consommé dans notre réunion physique avec le Seigneur sera précipité par une réunion spirituelle de Son Corps sur terre. En ce qui concerne la période connue comme «la fin des temps», Jésus enseigna que, «Le royaume des cieux est encore semblable à un filet jeté dans la mer et ramassant des poissons de toute espèce. Quand il est rempli, les pêcheurs le tirent; et, après s’être assis sur le rivage, ils mettent dans des vases ce qui est bon, et ils jettent ce qui est mauvais.» (Matt. 13. 48).

Et dans le contexte du combat spirituel, Jésus nous avertit que, «Celui qui n’est pas avec moi est contre moi, et celui qui n’assemble pas avec moi disperse.» (Matt. 12. 30).

Cette dispersion et division dont souffrent les brebis du Seigneur a assez duré. Le cœur de Jésus bat pour la guérison et l’unité de Son Église. D’ailleurs, le Seigneur fit une déclaration solennelle par la bouche du prophète Jérémie. «Malheur aux pasteurs qui détruisent et dispersent le troupeau de mon pâturage! dit l’Éternel.» (Jér. 23. 1).

Les divisions charnelles au sein de l’Église ne plaisent pas au Fils de Dieu! En fait, le Seigneur a promis qu’Il châtierait les pasteurs qui continuent de bâtir leurs propres royaumes sans collaborer avec les autres pour bâtir le Sien. Il leur dit, «Voici, je vous châtierai à cause de la méchanceté de vos actions.» (v. 2).

Dans le dixième chapitre de l’évangile de Jean, le Seigneur parle clairement de Son but. «Il y aura un seul troupeau, un seul berger.» (v. 16). Il révèle que c’est la nature du loup de ravir et disperser les brebis parce qu’il agit comme un mercenaire. Mais voici la promesse qu’Il fait à Ses brebis : «Et je rassemblerai le reste de mes brebis de tous les pays où je les ai chassées; je les ramènerai dans leur pâturage; elles seront fécondes et multiplieront. J’établirai sur elles des pasteurs qui les paîtront; elles n’auront plus de crainte, plus de terreur, et il n’en manquera aucune, dit l’Éternel.» (Jér. 23. 3, 4).

Les pasteurs de la dernière église chrétienne seront subordonnés à Jésus-Christ. Ceux-ci seront oints pour rassembler les brebis qui restent et au travers de cette onction, elles seront «fécondes et se multiplieront».

En fait, si nous nous humilions nous-mêmes maintenant et soumettons nos cœurs à Sa volonté, nous participerons à cette unité. Ce processus va aller en augmentant jusqu’à ce que les barrières entre frères soient abattues par la sublime nature de l’amour de Christ. Avant Son retour, nous deviendront vraiment «un seul troupeau, mené par un seul Berger». Nous seront saints et sans tache, nous rassemblant dans divers lieux, mais baptisés en Son Corps.

NE CRITIQUEZ PAS LA BRÈCHE – RÉPAREZ-LÀ!

«Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Malheur aux prophètes insensés, qui suivent leur propre esprit et qui ne voient rien! Tels des renards au milieu des ruines, tels sont tes prophètes, ô Israël! Vous n’êtes pas montés devant les brèches, vous n’avez pas entouré d’un mur la maison d’Israël, pour demeurer fermes dans le combat, au jour de l’Éternel.»(Éz. 13. 3-5).

Le Seigneur est en train de susciter un reste de vrais disciples de Christ. Quand ils voient un besoin dans l’église ou dans leur communauté, au lieu de critiquer, ils se tiennent sur les brèches et sont des agents de rédemption.

Il est facile de critiquer et de ne rien faire. En réalité, toutes les églises sont imparfaites. La question n’est pas tant de voir ce qui ne va pas, que de persévérer dans l’amour et la prière jusqu’à ce que se règlent les problèmes. Même si une église montre des signes de faiblesse, le cœur du Seigneur est tel qu’«il n’éteindra pas le lumignon qui fume encore». (És. 42. 3).

Même si nous nous considérons nous-mêmes plus spirituels que ce que nous voyons dans les églises, ce n’est pas une raison d’être sourd à leurs besoins. Dans le livre aux Hébreux nous lisons, «Or c’est sans contredit l’inférieur qui est béni par le supérieur.» (Héb. 7. 7)

Si, sans aucune prétention, vous êtes «meilleur», vous chercherez des moyens de devenir une bénédiction pour les églises en difficulté. Votre amour, à l’image de celui de Christ, vous aidera à les porter tout au long de leur combat.

Si nous avons vraiment le cœur du Seigneur, notre désir sera de voir avancer le Corps de Christ tout entier, pas simplement notre église locale. Nous respecterons et apprécierons les manières variées dont Christ se révèle Lui-même dans l’Église. Souvenez-vous qu’il y a quatre évangiles. Chacun d’entre eux nous a donné une perspective différente de la nature de Christ. Nous avons besoin d’une variété d’églises pour toucher une variété de gens au sein de nos villes.

En vérité, Jésus a dit que le plus grand d’entre nous deviendrait le «serviteur de tous» (Mc 9. 35). Si une église de notre ville confesse Jésus-Christ comme son Seigneur et Sauveur, elle est alors nécessaire pour compléter l’œuvre de Dieu dans cette ville. Si vous vous joignez à d’autres pour prier quotidiennement ou une fois par semaine, vous serez bénis et surpris de voir comment Dieu les a préparés. Ne venez pas avec l’attitude de quelqu’un qui veut enseigner ou diriger, mais avec le désir d’aimer et de servir. En cela, Dieu ne cherche pas des leaders mais des disciples de Jésus-Christ.

Si nous ne nous alignons pas sur Sa volonté, nous serons incapables de tenir contre l’ennemi. En fait, les jours que nous vivons ne sont pas porteurs de paix. Nous sommes en guerre et une maison divisée contre elle-même ne peut pas tenir. Dieu nous unit ensemble non seulement pour être à Lui mais contre toutes les forces du mal dans notre région. Les brèches doivent donc être réparées et les murs reconstruits. Ensemble nous devons apprendre à tenir ferme au jour du Seigneur.

SOYEZ VOUS-MÊMES CETTE PERSONNE

 Vous n’avez pas besoin d’aller dans un institut biblique pour voir ce qui ne va pas dans l’Église. En fait, si vous vous en souvenez, vous étiez déjà conscient de ce qui n’allait pas dans l’Église avant de devenir chrétien. Cependant, si vous désirez être comme Christ, vous vous mettrez dans la position de voir la miséricorde de Dieu triompher.

Nous sommes appelés à nous tenir «sur la brèche». Qu’est-ce que la brèche? C’est la distance qui sépare la façon dont sont les choses actuellement et ce qu’elles pourraient être une fois rachetées. Dieu nous appelle à nous tenir entre ces deux réalités, pour rejeter l’accusateur des frères et prier pour la rédemption!

Certains d’entre nous pleurent depuis des années et disent, «Où sont ceux qui nous conduirons plus profondément dans la plénitude de Christ?» Dans le même temps, ces gens pensent que Dieu a d’autres personnes à l’esprit pour accomplir la tâche. Cependant, le Seigneur dit, «Vous, hommes et femmes, soyez ceux que les autres recherchent. Soyez ceux qui apportent la paix. Des fils et filles de Dieu qui amènent la guérison, l’ordre et l’amour dans Son Église.

La responsabilité incombe à chacun d’entre nous. La tâche qui nous attend est immense, mais le Seigneur Lui-même a promis, «Les tiens rebâtiront sur d’anciennes ruines, tu relèveras des fondements antiques; on t’appellera réparateur des brèches, celui qui restaure les chemins, qui rend le pays habitable.» (Esaïe. 58. 12)

Offrons nos vies dans une pleine confiance, avec l’espoir qu’au cours de notre existence, sur cette terre et dans nos communautés, l’Église de Jésus-Christ sera restaurée, unifiée et préparée telle une épouse pour son Bien-aimé!

Francis Frangipane

Ministries of Francis Frangipane

Email.  francis1@frangipane.org

Traduction Dominique François

LA LISTE D’ÉLIE Il n’y a pas de copyright sur les traductions en français de LA LISTE D’ÉLIE, néanmoins, si vous désirez les utiliser pour les reproduire ou les distribuer, nous vous demandons de ne rien modifier au texte, et de préciser : 1) l’adresse pour s’abonner gratuitement :francais@elijahlist.com   2) L’adresse du site web : www.elijahlist.com Merci.

 

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s