Pourquoi Jésus a-t-il jeûné dans un désert pendant 40 jours ?

Quelle est la signification de ce jeûne ? Nous allons nous poser cette question à deux niveaux :

– Pourquoi 40 jours et non 3 comme la reine Esther ou 10 comme Daniel?

– Pourquoi dans un désert plutôt que dans une maison?

 Alors Jésus fut emmené par l’Esprit dans le désert, pour être tenté par le diable. Après avoir jeûné quarante jours et quarante nuits, il eut faim.                                      Luc 4 : 1 et 2

Nous constatons que Jésus n’a pas choisi ce jeûne, ni le lieu, ni la durée, ni d’être tenté. Il n’était sûrement pas équipé d’une toile de tente, ni d’un matelas pneumatique, ni d’un lecteur de cd.

Nous relevons la docilité et la flexibilité de Jésus entre les mains du Saint-Esprit.

Il fut conduit par le Saint-Esprit dans le désert, pourquoi ? Pour être tenté par le diable pendant 40 jours.

Tenté signifie : mettre à l’épreuve, éprouver, dans le but de certifier une ou des qualités, ou voir comment une personne se conduit, essayer ou éprouver la foi, la vertu, le caractère d’une personne, par la séduction du péché, être sollicité à pécher par des tentations du diable. Plus tard, dans le jardin de Gethsémané, Jésus va être tenté jusqu’au sang. Jésus devait tout connaître de la condition humaine, être tenté en toutes choses sans succomber.

Ce n’est jamais Dieu qui nous tente : Que personne, lorsqu’il est mis à l’épreuve, ne dise : « C’est Dieu qui me met à l’épreuve. » Car Dieu ne peut être mis à l’épreuve par le mal, et lui–même ne met personne à l’épreuve.                                                                       Jacques 1 : 13

Le désert signifie : région désolée, inhabitée, être abandonné des autres, privé de l’aide et de la protection des autres, en particulier d’amis, de relations.

 Jésus avait-il besoin d’être tenté par Satan ?

  Pour lui-même non, pour le peuple Hébreu et pour nous païens, oui, nous allons voir pourquoi. Satan cherche à détruire ce peuple, il sait que s’il  le domine, il dominera tous les peuples de la terre y compris nous païens, car le salut vient des juifs.

C’est la raison pour laquelle il va tenter de tuer Jésus à la naissance. Jésus avec Marie et Joseph devra fuir en Égypte pour échapper à la colère d’Hérode qui ne peut supporter la présence d’un autre roi en Israël.

Jésus résistera et fera mourir les œuvres de la chair, là où le peuple Hébreux est tombé. Jésus va donner un exemple de la marche par l’Esprit alors que le peuple Hébreu a échoué, dans le désert, malgré la présence du Saint-Esprit se manifestant sous la forme d’une colonne de feu la nuit et d’une nuée le jour.

 

 

Cet événement se situe juste après son baptême donné par Jean-Baptiste. Souvenons-nous que le ciel s’est ouvert ce jour-là, alors qu’il était fermé depuis plus de quatre siècles. Une voix venant du ciel s’est fait entendre au-dessus de lui : Et voici, les cieux s’ouvrirent, et il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui. Et voici, une voix fit entendre des cieux ces paroles : Celui–ci est mon Fils bien–aimé, en qui j’ai mis toute mon affection.                                                                                           Matthieu 3 : 15b a 17

 

Sa mission a commencé ce jour-là. Avait-il besoin d’un baptême de repentance ? Non, il est venu pour accomplir toute justice. La justice de Dieu représente l’expression de tout ce que Dieu demande et approuve. Elle est manifestée de façon absolue en Jésus lui-même, qui a satisfait à notre place à toutes les exigences de la loi. C’est là que pour la première fois, Jésus s’est identifié à nous pécheurs, sans être coupable. C’est là qu’il a commencé à mourir à lui-même. Ce jour-là, il a commencé à prendre le joug de la mort sous lequel nous étions. S’il avait raté ce premier rendez-vous, toute sa mission aurait échoué. L’œuvre accomplie sur la croix n’aurait servi à rien. Il fallait un juste qui accomplisse totalement la loi afin qu’elle cesse de nous accuser, de nous rendre coupable devant Dieu.

 

Où Jésus a-t-il accompli son œuvre de rédemption ?

 

A la croix ? Oui et non car Golgotha marque la fin, l’accomplissement final par la puissance du sang répandu et c’est là que se révèle toute la nature de l’Agneau de Dieu. Jésus avait commencé son œuvre bien avant. Chaque jour de ses trois années et demie de ministère porte l’empreinte de la croix, de la mort et du renoncement à lui-même. Chaque jour, il s’est chargé de sa croix.

Le lendemain du baptême de Jésus, Jean-Baptiste reçoit cette révélation en voyant Jésus venir à lui : Le lendemain, il vit Jésus venant à lui, et il dit : Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde.                                                                                                                   Jean 1 :29

Jésus mis sa vie sur l’autel dés le début sans jamais en descendre malgré toutes les pressions exercées contre lui. La mission de Jésus, comme Agneau de Dieu sur la terre, a bien commencé ce jour-là et se termine par la crucifixion. Il est temps de sortir de la doctrine Constantinienne et de cet esprit religieux qui nous fait porter nos regards sur« Pâques » ou la résurrection. Certes la résurrection est importante, mais n’amputons pas la mission de Jésus. Revenons à la source, la Bible qui met toute la lumière sur la Pâque et l’Agneau sacrifié ainsi que toute l’importance du sang. Oui repentons-nous et sortons de cette doctrine diabolique. Car le diable déteste l’œuvre rédemptrice du sang et de l’Agneau de Dieu.

 

Les tentations subies par Jésus pendant ce jeûne

 

La Bible relate plus particulièrement trois tentations, dans le récit du jeûne ou trois reprises où Jésus devait gagner la victoire sur l’ennemi.

La première tentation nous est présentée à la fin du jeûne. Après avoir jeûné quarante jours et quarante nuits, il eut faim. Le tentateur, s’étant approché, lui dit : Si tu es Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains. Jésus répondit : Il est écrit : L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.

                                                                                                                                     Matthieu 4 : 2 à 4

Ici, dans ce dernier verset Jésus cite : le pain ne suffit pas à faire vivre l’homme. Celui–ci a besoin aussi de toutes les paroles qui sortent de la bouche de Dieu.     Deutéronome 8 : 3b

Version Parole de Vie

Nous remarquons que dans cette tentation Jésus a été tenté au niveau de la nourriture du corps, de la convoitise de la chair et de l’obéissance à la Parole qui sort de la bouche de Dieu.

 

La deuxième tentation nous la trouvons dans ces versets: Le diable le transporta dans la ville sainte, le plaça sur le haut du temple, et lui dit : Si tu es Fils de Dieu, jette-toi en bas ; car il est écrit : Il donnera des ordres à ses anges à ton sujet ; Et ils te porteront sur les mains, De peur que ton pied ne heurte contre une pierre. Jésus lui dit : Il est aussi écrit : Tu ne tenteras point le Seigneur, ton Dieu.                                                              Matthieu 4 : 5 à 7

Nous retiendrons plus spécialement ce passage « si tu es le Fils de Dieu… » Jésus a été éprouvé au niveau de son identité par le doute : si… Jésus souligne également l’importance de ne pas tenter le Seigneur ou de pas le provoquer, selon les traductions ou tu n’essaieras pas de forcer la main de ton Dieu. Ici, Jésus cite : Vous ne tenterez point l’Eternel, votre Dieu, comme vous l’avez tenté à Massa.                           Deutéronome 6 : 16

Tenter, ici, signifie : éprouver le caractère de Dieu et son pouvoir.

 

Voici la troisième tentation : Le diable le transporta encore sur une montagne très élevée, lui montra tous les royaumes du monde et leur gloire, et lui dit : Je te donnerai toutes ces choses, si tu te prosternes et m’adores. Jésus lui dit : Retire-toi, Satan ! Car il est écrit : Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul. Alors le diable le laissa. Et voici, des anges vinrent auprès de Jésus, et le servirent.                                               Matthieu 4 :  8 à 11

Ces versets nous montrent que Jésus a été tenté au niveau de la convoitise du monde, de la gloire du monde et surtout au niveau de l’adoration. Le diable, la recherche pour lui-même surtout de la part de Jésus, c’est la créature qui cherche l’adoration de la part de son créateur.

 

Jésus est d’abord venu pour la maison d’Israël, pourquoi ?

 

Jésus nous dit qu’il est d’abord venu pour les brebis perdues de la maison d’Israël ou du peuple d’Israël : N’allez pas vers les païens, et n’entrez pas dans les villes des Samaritains ; allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d’Israël. Allez, prêchez, et dites : Le royaume des cieux est proche.                                                                            Matthieu 10 : 5b à 7

Jésus est venu donner un nouvel ADN à Israël dont nous sommes bénéficiaires aujourd’hui. L’Eternel s’est choisi un peuple qui devait porter l’empreinte de son cœur. Il n’a pas choisi le plus grand ou le plus fort, ni le meilleur. Toutefois ce peuple bénéficie d’un appel personnalisé et d’une promesse particulière : vous serez pour moi un royaume de sacrificateurs et une nation sainte. Voilà les paroles que tu diras aux enfants d’Israël.

                                                                                                                                                Exode 19 : 6

 

L’Eternel, ton Dieu, te suscitera du milieu de toi, d’entre tes frères, un prophète comme moi : vous l’écouterez !                                                                                      Deutéronome 18 : 15

Nous, aujourd’hui nous savons que ce prophète comme Moïse et dont nous parle ce verset, c’est Jésus. C’est la raison pour laquelle Jean-Baptiste, en prison, envoie ses disciples vers Jésus qui lui pose cette question : Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ?                                                                                                   Matthieu 11 : 3

 

La Bible nous apprend que ce peuple a passé plus de quatre siècles en esclavage en Égypte. Égypte signifie : oppresseurs, terres de dépression

L’Eternel se prépare un libérateur en sauvant un enfant de la mort : Moïse qui va conduire son peuple vers la terre promise : Canaan, en vivant de grands miracles, l’ouverture de la mer Rouge afin que le peuple traverse à pied sec, le Saint-Esprit qui les conduit d’une manière visible la nuit et le jour pendant 40 ans.

Le peuple Hébreu se retrouve dans un désert afin de se décontaminer de toute l’influence reçue en Égypte ou de subir une « détox » dans son âme des semences reçues en Egypte. Arrivé au mont Sinaï, la montagne de Dieu le peuple reçoit ses commandements qui représentent un mode d’emploi pour sa vie, afin de vivre dans la bénédiction et dans la volonté de l’Eternel.

Le peuple commence à murmurer rapidement : dans le désert, contrairement à l’Egypte il ne voit pas de sépulcre, ne trouve pas d’eau à boire. Ou l’eau devient amère par leurs murmures, leur contestation : Le peuple murmura contre Moïse, en disant : Que boirons-nous ? Moïse cria à l’Eternel, et l’Eternel lui indiqua un bois, qu’il jeta dans l’eau. Et l’eau devint douce.                                                                                                         Exode 15 : 24 et 25a

 

Le bois qui adoucit les eaux annonce la croix de Jésus, capable d’ôter toute l’amertume des expériences qui nous contrarient ou nous amènent à murmurer. La Bible nous dit que Jésus l’Agneau de Dieu n’a point ouvert la bouche. Murmurer signifie obséder quelqu’un par des plaintes incessantes.

L’Eternel les nourrit avec la manne chaque jour. C’est une nourriture très équilibrée qui n’apporte aucun désordre dans l’organisme. Elle ne fait pas grossir, ne contient pas de gluten, ni de conservateur ou de colorant. Chaque jour elle se renouvelle sans effort, il suffit de la ramasser. Rapidement le peuple se plaint de cette misérable nourriture, il regrette les oignons, les aulx, les concombres, la viande de la captivité.

Le ramassis de gens qui se trouvaient au milieu d’Israël fut saisi de convoitise ; et même les enfants d’Israël recommencèrent à pleurer et dirent : Qui nous donnera de la viande à manger ? Nous nous souvenons des poissons que nous mangions en Egypte, et qui ne nous coûtaient rien, des concombres, des melons, des poireaux, des oignons et des aulx. Maintenant, notre âme est desséchée : plus rien ! Nos yeux ne voient que de la manne.

                                                                                                                                  Nombres 11 : 4 à 6

Le peuple confond désir et convoitise : car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l’orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais vient du monde.                                                                                                                                     1 Jean 2 : 16

Convoitise, selon le dictionnaire petit Robert, signifie : désir immodéré de posséder ou de manger quelque chose, dévorer des yeux, désirer avec avidité : l’envie, l’ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d’avance, comme je l’ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n’hériteront point le royaume de Dieu. Galates 5 : 21

Par ses plaintes, ce peuple  provoque la colère de l’Eternel : L’Eternel fit souffler de la mer un vent, qui amena des cailles, et les répandit sur le camp. Pendant tout ce jour et toute la nuit, et pendant toute la journée du lendemain, le peuple se leva et ramassa les cailles ; celui qui en avait ramassé le moins en avait dix homers. Ils les étendirent pour eux autour du camp. Comme la chair était encore entre leurs dents sans être mâchée, la colère de l’Eternel s’enflamma contre le peuple, et l’Eternel frappa le peuple d’une très grande plaie.                                                                                                         Nombres 11 : 31a : 32 et 33

 

Après la réception des 10 commandements le peuple doute des promesses de l’Eternel, à la suite du rapport négatif de 10 espions sur 12 envoyés par Moïse, en reconnaissance de la terre promise. Le fruit de leur incrédulité va prolonger la traversée du désert de 11 jours à 40 années. Et tous ceux de la génération sortie d’Égypte vont mourir dans le désert. Le jeûne de Jésus au désert nous montre que ce passage, n’est pas un lieu où l’on doit y mourir, mais en sortir victorieux. Sauf si nous contestons, voilà le premier acte de rachat de Jésus.

Dans tout cela nous identifions l’influence de Satan qui emploie ses ruses et ses mensonges afin de faire échouer le plan de Dieu. Il sait que dans ce peuple va naître un Shilo, un rédempteur, un sauveur selon la parole prophétique donnée par Jacob à son fils Juda : Le sceptre ne s’éloignera point de Juda, ni le bâton souverain d’entre ses pieds, Jusqu’à ce que vienne le Schilo, Et que les peuples lui obéissent.                         Genèse 49:10

Ce verset contient deux promesses : Le sceptre ne s’éloignera point de Juda, cela signifie que la royauté ne s’éloignera pas de Juda et annonce le roi Jésus.

Jusqu’à ce que vienne le Schilo, c’est-à-dire le rédempteur.

Souvenons-nous également de : Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité : celle–ci t’écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon.

                                                                                                                                                 Genèse 3: 15 

L’accomplissement de ces promesses passe par le peuple Hébreu et notamment par la tribu de Juda.

Tu lui blesseras le talon nous annonce Jacob l’usurpateur qui lors de la naissance saisit son frère aîné Ésaü par le talon. Jacob signifie également qui supplante, trompe, dresse une embuscade, dupe. Dans cette signification nous retrouvons tous les traits et agissements de Satan qui constamment cherche à dresser des embuscades à Jésus, ou le supplanter, le tromper, le conduire à la croix.

 

Maintenant nous avons trouvé la réponse à chacune de nos questions du départ et de leurs différents aspects. Nous constatons que ce peuple s’est rebellé contre le plan de Dieu, dans un désert alors que l’Eternel nous y conduit dans le but de nous attirer à lui et de nous faire grandir : voilà la première réponse à nos questions : Jésus a été conduit au désert afin de désarmer Satan, parce que le peuple, y avait échoué.

Les 40 jours de jeûne rachètent les 40 années d’échecs, c’est-à-dire un jour pour une année. N’oublions pas que Jésus est l’Agneau immolé dès la fondation du monde. Jésus a été tenté par Satan, non seulement trois fois mais chaque jour pendant les 40 jours du jeûne.

Nous nous souvenons que dans la première tentation Jésus a été tenté au niveau de la nourriture parce que le peuple Hébreu avait murmuré contre la manne, l’eau amère, le manque de viande…et toutes ses convoitises.

La deuxième tentation, nous rappelons que nous nous la trouvons dans : Matthieu 4 : 5 à 7. Nous retiendrons plus spécialement ce passage « si tu es le Fils de Dieu… » Par ces paroles de Satan Jésus a connu la tentation au niveau de son identité, parce que le peuple avait douté de son identité, des promesses de Dieu lors du rapport des 10 espions : Mais les hommes qui y étaient allés avec lui dirent : Nous ne pouvons pas monter contre ce peuple, car il est plus fort que nous.

Et ils décrièrent devant les enfants d’Israël le pays qu’ils avaient exploré. Ils dirent : Le pays que nous avons parcouru, pour l’explorer est un pays qui dévore ses habitants ; tous ceux que nous y avons vus sont des hommes d’une haute taille ; et nous y avons vu les géants, enfants d’Anak, de la race des géants ; nous étions à nos yeux et aux leurs comme des sauterelles.                                                                                                              Nombres 13:31 à  33

 

Le peuple se construit un veau d’or, qui représente un dieu d’Égypte, qu’il adore…

Le peuple, voyant que Moïse tardait à descendre de la montagne, s’assembla autour d’Aaron, et lui dit : Allons ! Fais-nous un dieu qui marche devant nous, car ce Moïse, cet homme qui nous a fait sortir du pays d’Egypte, nous ne savons ce qu’il est devenu. Aaron leur dit : Otez les anneaux d’or qui sont aux oreilles de vos femmes, de vos fils et de vos filles, et apportez–les-moi. Et tous ôtèrent les anneaux d’or qui étaient à leurs oreilles, et ils les apportèrent à Aaron. Il les reçut de leurs mains, jeta l’or dans un moule, et fit un veau en métal fondu. Et ils dirent : Israël ! voici ton dieu, qui t’a fait sortir du pays d’Egypte. Lorsque Aaron vit cela, il bâtit un autel devant lui, et il s’écria : Demain, il y aura fête en l’honneur de l’Eternel !                                                                                               Exode 32 : 1 à 5

Moïse passe 40 jours sur la montagne, le peuple n’a pu tenir pendant cette absence de Moïse. Par contre jésus passe le test et le réussi. Le peuple demande à Aaron de construire un veau d’or dans le but de l’adorer. Le veau d’or représente un dieu d’Égypte. Ceci consiste en un culte idolâtre et une désobéissance au deuxième commandement de Dieu : tu n’auras par d’autre Dieu.

 

Jésus est tenté au niveau de l’adoration que le tentateur recherche pour lui-même en lui offrant toute la gloire du monde. Il sait que si Jésus accepte la moindre possession ne serait-ce qu’un lacé de chaussures, il obtient l’adoration de Jésus. Si tu te prosternes et m’adore, c’est la plus grande des tentations parce que le diable a réussi à faire adorer le veau d’or dans le désert.

Jésus a racheté toutes les faiblesses, toutes les rebellions, tous les manques du peuple Hébreu, dans tous les domaines alors le diable le quitte.

Ceci est écrit dans la Bible, pour notre instruction, notre édification.

 

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s