Et il y eut une guerre dans le ciel

Et il y eut guerre dans le ciel. Michel et ses anges combattirent contre le dragon. Et le dragon et ses anges combattirent,  mais ils ne furent pas les plus forts, et leur place ne fut plus trouvée dans le ciel. Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui. Et j’entendis dans le ciel une voix forte qui disait : Maintenant le salut est arrivé, ainsi que la puissance, le règne de notre Dieu, et l’autorité de son Christ ; car il a été précipité, l’accusateur de nos frères, celui qui les accusait devant notre Dieu jour et nuit. Ils l’ont vaincu à cause du sang de l’Agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n’ont pas aimé leur vie jusqu’à craindre la mort.

                                                                                                                           Apocalypse 12 : 7 à 11

Cette guerre se déroula dans le ciel il y a des millions d’années et même peut-être plus, car il est difficile pour nous êtres humains de nous situer hors du temps que nous connaissons et dans lequel nous évoluons. Dieu se situe et vit dans l’éternité.

En tous les cas, l’adversaire

est facile à identifier puisqu’il est nommé à plusieurs reprises, avec des noms différents qui nous en donnent des traits de caractère bien précis et complémentaires : le dragon, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, l’accusateur des frères, celui qui accusait jour et nuit devant Dieu.

Jésus  nous dit qu’il est meurtrier et le nomme également le père du mensonge :

Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fonds ; car il est menteur et le père du mensonge.                                                                                    Jean 8 : 44

La Bible nous en donne un exemple précis qui s’est déroulé dans le jardin d’Eden: Mais quant au fruit de l’arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit : vous n’en mangerez point et vous n’y toucherez point, de peur que vous ne mouriez. Alors le serpent dit à la femme : Vous ne mourrez point ;  mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et que vous serez comme Dieu, connaissant le bien et le mal.                                                                                                                                Genèse 3 : 3 à 5

La Bible le présente comme le prince de l’air et celui qui agit dans les fils de la rébellion : Vous étiez morts par vos offenses et par vos péchés, dans lesquels vous marchiez autrefois, selon le train de ce monde, selon le prince de la puissance de l’air, de l’esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion.                        Ephésiens 2 : 1 et 2

La Bible le présente également comme celui aveugle les intelligences et voile la Parole Dieu pour les incrédules : Si notre Evangile est encore voilé, il est voilé pour ceux qui périssent ; pour les incrédules dont le dieu de ce siècle a aveuglé l’intelligence, afin qu’ils ne voient pas briller la splendeur de l’Evangile de la gloire de Christ, qui est l’image de Dieu.                                                                                            2 Corinthiens 4 : 3 et 4

 

 

  Diable ce nom signifie : calomniateur, celui qui est prompt à la calomnie, accusant faussement, accusateur, médisant.

Ce nom peut  être appliqué à un homme, qui en s’opposant à la cause de Dieu peut faire la part du diable ou être de son côté.

Satan signifie  l’adversaire, l’ennemi de Dieu

Satan désigne également le prince des démons, l’auteur du mal, le persécuteur des bons, les entraînant au péché, les éloignant de Dieu. Le prince des mauvais esprits, l’adversaire invétéré de Dieu et de Christ, qui incite à l’apostasie contre Dieu et au péché, celui qui pervertit les hommes par ses ruses,  les adorateurs d’idoles sont sous son autorité.

Par ses démons il peut prendre possession des hommes et leur infliger toutes sortes de maladies.

Au retour de Christ depuis les cieux, il sera lié de chaînes pour mille ans, puis reviendra sur terre avec un plus grand pouvoir, et peu après sera livré au châtiment éternel : Puis je vis descendre du ciel un ange, qui avait la clé de l’abîme et une grande chaîne dans sa main.  Il saisit le dragon, le serpent ancien, qui est le diable et Satan, et il le lia pour mille ans.  Il le jeta dans l’abîme, ferma et scella l’entrée au–dessus de lui, afin qu’il ne séduise plus les nations, jusqu’à ce que les mille ans soient accomplis. Après cela, il faut qu’il soit délié pour un peu de temps. Et le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l’étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète. Ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles.                                                            Apocalypse 20 : 1 à 3 et 10

 

Un passage du livre du prophète Ezéchiel nous permet de mieux comprendre la cause la rébellion de Satan : tu as été intègre dans tes voies, Depuis le jour où tu fus créé Jusqu’à celui où l’iniquité a été trouvée chez toi.  Par la grandeur de ton commerce Tu as été rempli de violence, et tu as péché ; Je te précipite de la montagne de Dieu, Et je te fais disparaître, chérubin protecteur, Du milieu des pierres étincelantes. Ton cœur s’est élevé à cause de ta beauté, tu as corrompu ta sagesse par ton éclat ; je te jette par terre, je te livre en spectacle aux rois. Par la multitude de tes iniquités, par l’injustice de ton commerce, tu as profané tes sanctuaires.                                              Ezéchiel 28 : 15 à 18a 

Tu as profané tes sanctuaires. Ces paroles désignent les anges dont il avait la responsabilité. Lucifer était son nom.  Il a perverti et entraîner dans sa révolte un tiers des anges. Nous constatons que Dieu l’avait investi d’une grande autorité, de la responsabilité de la louange et de l’adoration dans le ciel. Dieu lui avait donné ou l’avait revêtu de beaucoup de dons. Ton cœur s’est élevé à cause de ta beauté. Il s’en est enorgueillit. L’orgueil a pris place dans son cœur ce qu’il l’incita à convoiter  le trône de Dieu dans son cœur.

Il (Jésus) a effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l’a éliminé en le clouant à la croix ; il a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d’elles par la croix.

                                                                                                                                      Colossiens 2 : 15

Autrement dit, Satan  a été désarmé, dépouillé de sa puissance de son autorité, comme un chef militaire qui a trahi. On le dépouille de son uniforme, de ses grades. Ensuite il est passible de jugement, de sanction disciplinaire est peut-être condamné à mort.

Dieu lui a laissé ses dons, car il ne se repend jamais de ses dons : Car les dons et l’appel de Dieu sont irrévocables.                                                                             Romain 11:29

 

La puissance d’un fleuve

 

Un fleuve reçoit sa puissance à cause de l’importance, de la qualité de sa source et du nombre de ses affluents et de leur puissance. Si sa source est asséchée la puissance du fleuve lui et enlevée, il ne lui reste plus que celle de ses affluents.

Avec Lucifer devenu Satan (l’adversaire de Dieu) par la victoire obtenue par Jésus sur la croix, Dieu a retiré la puissance ou fermer la source de son fleuve. Toutefois il lui reste de nombreux affluents : les anges déchus qui sont à son service, ainsi que tous les hommes, toutes les femmes, tous les enfants qui se mettent à son service, tous ceux qu’il entraîne dans sa révolte contre Dieu ou qu’il détient captif.

Nous avons énuméré plusieurs des noms par lesquels la Bible nous présente Satan comme pour nous avertir, nous tenir en garde. Chacun de ces noms  symbolise une facette des différents pièges par lesquels il essaiera de nous capturer, de nous séduire. Voici quelques points sur lesquels nous avons à veiller :

Le mensonge,

La séduction,

La colère,

La vengeance,

Le nom pardon,

L’ignorance etc.

La Bible nous avertit que dans les derniers jours ou derniers temps le fleuve de Satan va s’amplifier, nous en donnerons des versets qui l’attestent. Mais disons tout de suite que le fleuve de Dieu va également s’intensifier, car la connaissance de Dieu va augmenter : Toi, Daniel, tiens secrètes ces paroles, et scelle le livre jusqu’au temps de la fin. Plusieurs alors le liront, et la connaissance augmentera.                            Daniel 12 : 4

 

Attention de ne pas boire de l’eau du fleuve de Satan qu’il dirige plus particulièrement contre ceux qui gardent le témoignage Jésus-Christ. Il est animé d’une grande colère sachant qu’il lui reste peu de temps. Vraiment haïssons la colère dans nos vies. Jésus nous présente Satan comme le père du mensonge, il est aussi le père de la colère, de la fureur, de l’irritation et des séducteurs. Quand nous manifestons des actes de colère ou des paroles de colère ceci indique que nous avons bu ou que nous buvons de l’eau de son fleuve.

Grande colère : signifie être animé d’une grande fureur, être rempli de rage, d’une ardente colère c’est-à-dire être animé du feu ardent de la destruction.

Dans  langage courant il nous arrive d’entendre dire d’une personne colérique : c’est une véritable furie.

Satan, dans sa colère va diriger son fleuve vers celle qui symbolise l’Epouse de Jésus-Christ : Et, de sa gueule, le serpent lança de l’eau comme un fleuve derrière la femme, afin de l’entraîner par le fleuve                                                                      .Apocalypse 12 : 15

Il cherche à nous voir périr noyé par le courant de sa destruction. Comme cela est arrivé à toutes les personnes qui se sont présentées devant l’arche de Noé après que Dieu eut fermé la porte de l’arche. Satan n’aime personne, mais il déteste plus particulièrement ceux qui appartiennent à Jésus. C’est une des raisons pour laquelle il tente de nous entraîner dans son fleuve afin de nous détourner de la vie éternelle. Il tente de nous utiliser comme un affluent à son service. Il va chercher à provoquer des dolines dans nos vies comme ces trous qui se manifestent subitement dans la mer Morte et font baisser son niveau d’eau.

Ainsi il va chercher à affaiblir notre relation avec le Saint Esprit, avec Jésus et avec le Père, il veut que notre niveau de consécration baisse. Il connait très bien ce verset : Que celui qui est injuste soit encore injuste, que celui qui est souillé se souille encore ; et que le juste pratique encore la justice, et que celui qui est saint se sanctifie encore.

                                                                                                                                 Apocalypse 22 : 11

Sa joie consiste à nous voir perdre le bouclier de la foi, la ceinture de vérité, le casque du salut, notre cuirasse percée comme çà la porte de notre cœur, sans protection, lui est ouverte. Il travaille également de manière que nous risquons de perdre les chaussures du zèle de l’évangile de paix.

Les signes annonciateurs de la fin des temps (ou le kairos)

Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. Car les hommes seront égoïstes, amis de l’argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien,  traîtres, emportés, enflés d’orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu, ayant l’apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. Eloigne-toi de ces hommes-là. Il en est parmi eux qui s’introduisent dans les maisons, et qui captivent de faibles femmes chargées de péchés, agitées par des passions de toute espèce, apprenant toujours et ne pouvant jamais arriver à la connaissance de la vérité.

2 Timothée 3 : 1 à 3

La connaissance de la vérité, c’est-à-dire Jésus ne s’obtient pas par l’intelligence, mais par révélation, dans un cœur où Jésus règne en Seigneur.

Petits enfants, c’est la dernière heure, et comme vous avez appris qu’un antéchrist vient, il y a maintenant plusieurs antéchrists : par là nous connaissons que c’est la dernière heure.                                                                                                                                  1 Jean 2 : 18

 

Il y aura des signes dans le soleil, dans la lune et dans les étoiles. Et sur la terre, il y aura de l’angoisse chez les nations qui ne sauront que faire, au bruit de la mer et des flots, les hommes rendant l’âme de terreur dans l’attente de ce qui surviendra pour la terre ; car les puissances des cieux seront ébranlées. Alors on verra le Fils de l’homme venant sur une nuée avec puissance et une grande gloire. Quand ces choses commenceront à arriver, redressez-vous et levez vos têtes, parce que votre délivrance approche.

                                                                                                                                         Luc 21 25 à 28

 

Veillez donc, puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra.  Sachez-le bien, si le maître de la maison savait à quelle veille de la nuit le voleur doit venir, il veillerait et ne laisserait pas percer sa maison. C’est pourquoi, vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas.

                                                                                                                             Matthieu 24 : 42 à 44

 

Demeurons ancrés dans la foi, dans les promesses de Dieu : On craindra le nom de l’Eternel depuis l’occident, et sa gloire depuis le soleil levant ; quand l’ennemi viendra comme un fleuve, L’Esprit de l’Eternel le mettra en fuite.                                   Esaie 59 : 19

 

Retenons bien que le royaume de Dieu ne sera jamais détruit : J’ordonne que, dans toute l’étendue de mon royaume, on ait de la crainte et de la frayeur pour le Dieu de Daniel. Car il est le Dieu vivant, et il subsiste éternellement ; son royaume ne sera jamais détruit, et sa domination durera jusqu’à la fin. C’est lui qui délivre et qui sauve, qui opère des signes et des prodiges dans les cieux et sur la terre. C’est lui qui a délivré Daniel de la puissance des lions.                                                                       Daniel 6 : 26 et 27

Soyons toujours vainqueur du mal en pratiquant le bien : Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais sois vainqueur du mal par le bien.                            Bible NBS Romains 12 : 21

Quelqu’un a dit : « le mal se développe là où le bien n’est pas pratiqué »

Reprenons le verset 11 : Ils l’ont vaincu à cause du sang de l’Agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n’ont pas aimé leur vie jusqu’à craindre la mort.

Tout d’abord disons qu’il n’y a pas de puissance dans un témoignage sans la présence du Saint-Esprit.

Témoignage prend sa racine dans le mot témoin qui en grec se dit : « martus » qui signifie martyr, ceux qui après l’exemple de Jésus prouve la force et l’authenticité de leur foi en Jésus-Christ jusqu’à supporter une mort violente et deviennent martyrs. Tels les chrétiens d’Orient qui choisissent de mourir décapité, par Isis, plutôt que de renier leur foi en Jésus-Christ.  Ils prouvent qu’ils n’ont pas aimé leur vie jusqu’à craindre la mort.

Mais vous recevrez une puissance, le Saint–Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre.                                                                                                                                       Actes 1 : 8

Dans ce verset nous trouvons le mot témoin ou martyr. Si nous paraphrasons les paroles de Jésus à ses disciples, nous obtenons : soyez mes martyrs à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. 

Jean-Baptiste nous est présenté comme le premier martyr, mort décapité, parce qu’il annonçait la parole de vérité au roi de l’époque qui vivait en état d’inceste et d’adultère avec la femme de son frère. Ensuite nous trouvons Etienne qui ose affronter les responsables religieux de l’époque, en proclamant la parole de vérité : Hommes au cou raide, incirconcis de cœur et d’oreilles ! vous vous opposez toujours au Saint–Esprit. Ce que vos pères ont été, vous l’êtes aussi. Lequel des prophètes vos pères n’ont-ils pas persécuté ? Ils ont tué ceux qui annonçaient d’avance la venue du Juste, que vous avez livré maintenant, et dont vous avez été les meurtriers.          Actes 7 : 51 et 52

 

Jésus nous dit à chacun d’entre nous : Sois fidèle jusqu’à la mort, et je te donnerai la couronne de vie. Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Eglises : Celui qui vaincra n’aura pas à souffrir la seconde mort.                          Apocalypse 2 : 10b et 11

Je sais où tu demeures, je sais que là est le trône de Satan. Tu retiens mon nom, et tu n’as pas renié ma foi, même aux jours d’Antipas, mon témoin fidèle, qui a été mis à mort chez vous, là où Satan a sa demeure.                                                                         Apocalypse 2 : 13

Mon témoin fidèle  dit Jésus. Par ces paroles Jésus  associe le témoin et fidèle. En effet nous ne serons pas des témoins efficaces sans la fidélité, c’est-à-dire jusqu’à la mort comme c’est le avec Antipas dont le nom signifie : comme le père, à la place du père.

Fidèle vient d’un mot grec « pistos » qui signifie : loyal, celui qui a confiance dans les promesses de Dieu, celui qui est convaincu que Jésus est ressuscité des morts, celui qui croit que Jésus est le Messie et l’auteur de son salut. Voilà les qualités qu’on attend d’un témoin.

Jésus aime trouver la fidélité chez un témoin, pourquoi ?

 

La fidélité constitue une des facettes du fruit de l’Esprit. D’autre part c’est des noms attribué à Jésus : et de la part de Jésus–Christ, le témoin fidèle, le premier–né des morts, et le prince des rois de la terre ! A celui qui nous aime, qui nous a délivrés de nos péchés par son sang.                                                                                                              Apocalypse 1 : 5

Jésus se présente comme étant le fidèle et le véritable. Il se présente ainsi à l’Eglise de Laodicée qui est tombée dans la tiédeur : Ecris à l’ange de l’Eglise de Laodicée : Voici ce que dit l’Amen, le témoin fidèle et véritable, le principe de la création de Dieu.

                                                                                                                               Apocalypse3 : 14

Jésus reviendra sur son cheval blanc en étant le Fidèle et le Véritable : Puis je vis le ciel ouvert, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait s’appelle Fidèle et Véritable, et il juge et combat avec justice.                                                                      Apocalypse 19 : 11

 

Et ils n’ont pas aimé leur vie jusqu’à craindre la mort.

Car quiconque voudra sauver sa vie la perdra, mais quiconque perdra sa vie à cause de moi et de la bonne nouvelle la sauvera.                                                                    Marc 8 : 35

Celui qui aime sa vie la perdra, et celui qui hait sa vie dans ce monde la conservera pour la vie éternelle.                                                                                                                Jean 12 : 25

Haïr, dans ce contexte signifie mettre sa propre vie en second.

 

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s