Pourquoi Jésus est il mort sur une croix?

 

Pourquoi Jésus-Christ est-il mort sur une croix ?

Des milliers d’hommes sont morts crucifiés comme Jésus. La crucifixion c’est le moyen de mise à mort qu’on employé les Romains pendant 150 ans environ. Ce moyen d’exécution était employé uniquement envers les esclaves.

  • Pourquoi, aujourd’hui en 2008, parle t-on encore de la mort de Jésus, plus que des autres ?

  • Pourquoi parle t-on encore de la mort de Jésus-Christ, 2000 ans après, survenue dans un pays étranger situé à 4000 kms d’ici ? En quoi cela nous concerne t’il en 2008 ?

Parler de la mort d’un grand chef militaire qui a donné sa vie pour défendre sa patrie, cela semble normal. De même nous trouvons normal que son nom soit inscrit dans les manuels d’histoire de son pays, et même qu’un monument soit élevé à la mémoire de son nom.

Pourtant beaucoup de personnes chrétiennes ou non, portent un pendentif, un bracelet ou même des boucles d’oreilles avec une croix.

Pourquoi choisir une croix plutôt qu’une guillotine, une chaise électrique ou une potence ? Est-ce un porte-bonheur ou un objet de superstition ?

Certaines personnes répondront que la croix, c’est un symbole de la vie chrétienne. Rappelons que la croix, par elle-même, n’est qu’un moyen de torture, d ‘exécution parmi d’autres, mais c’est peut-être le plus cruel que les hommes aient inventé :

Les condamnés mouraient par asphyxies. Leur mort pouvait intervenir au bout de quelques jours. Ils avaient à subir la chaleur, la souffrance, les moqueries, la honte. Pourtant l’apôtre Paul, nous dit : « Je ne veux rien savoir ou connaître d’autre que Jésus-Christ crucifié « 1 Corinthiens 2 : 2.

Deux autres condamnés sont morts crucifiés en même temps que Jésus. Pourquoi la mort de Jésus est elle plus importante que celle de ces deux hommes ou condamnés ! Ecoutons ce que nous dit l’un de ces deux homme avant de mourir, Luc 23 : 39-43 « L’un des malfaiteurs injuriait Jésus, disant : N’es-tu pas le Christ ? Sauve-toi, toi-même et nous avec ! Mais l’autre le reprenait et disait : Ne crains-tu pas Dieu, toi qui subis la même condamnation ? Pour nous c’est justice, car nous recevons ce qu’on mérité nos crimes, mais celui ci n’a rien fait de mal, et il dit à Jésus : Souviens-toi de moi, quand tu viendras dans ton règne ». Comme ce brigand repentant, personne n’a trouvé dans la vie de Jésus, quoi que ce soit de mal. Même Pilate, le chef romain, après enquête dit aux chefs religieux juifs, qui lui avaient demandé de juger Jésus: « Je ne trouve rien de coupable en lui »

Luc 23 : 4. Jean 19 : 4 « Voici je vous l’amène dehors, afin que vous sachiez que je ne trouve aucun crime en lui. »

Jésus dit de lui-même : » Qui me convaincra de péchés ? L’adversaire n’a point de prise en moi. »

Aucune semence de mal n’était en Jésus. Donc Jésus n’est pas mort pour lui-même. Alors pourquoi Jésus est-il mort sur une croix ? Est-ce une erreur judiciaire, un dérapage de la justice ? Une vengeance ?

Nous chrétiens, nous aimons trouver la réponse à nos questions dans la bible, c’est-à-dire trouver la réponse que Dieu nous donne dans sa parole.

Qu’a t-il « accompli » Jésus par sa mort ?

Puisque la dernière parole prononcée par Jésus sur la croix est « Tout est accompli ». Jean 19 : 30 Et baissant la tête, il rendit l’Esprit. La bible nous dit que Jésus est mort pour nos péchés, et même qu’il a expié pour nos péchés, c’est à dire payer.

Certains diront : Je ne suis pas pécheur, je n’ai pas péché, pas tué, pas volé, je ne suis pas pédophile. La bible nous dit en Romains 3 : 23 « car tous ont péchés et sont privés de la gloire de Dieu. Et encore 1 Jean 1 : 10 Car si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous faisons Dieu menteur. »

Si nous sommes honnêtes avec nous-mêmes. Qui un jour n ‘a pas trompé par un mensonge, qui n’a pas cherché a falsifier sa déclaration de revenus ou construit sans avoir de permis de construire, qui un jour n’a pas désirer la mort d’un personne embêtante, désirer se venger, qui ne s’est jamais mis en colère. Matthieu 5 : 22 Jésus dit : Mais moi je vous dis quiconque se met en colère contre son frère est passable de jugement, celui qui lui dit fou mérité d’être puni. Jésus dit encore, celui qui convoite une femme dans son cœur a déjà commis l’adultère avec elle dans son cœur…. Ou passer des marchandises en fraude à la douane ou, tout simplement à la caisse d’un magasin. Les hommes ne le voient pas mais Dieu le voit.

Si nous sommes honnêtes, il faut admettre que tous nous faisons ce que nous savons être mauvais. Si nous nous comparons à l’idéal que Dieu nous donne en Jésus-Christ, nous sommes loin au-dessous de la barre.

Si nous disons que nous n’avons pas de péchés, c’est que nous nous évaluons et que nous nous situons devant la loi des hommes, devant la loi de notre pays. Je peux griller un feu rouge. Si personne ne me voit, je ne suis pas répréhensible. Mais nous oublions que Dieu aussi a une loi, une justice. Il est la source de la justice, et d’autre part, il voit tout, entend tout…. Et un jour nous aurons tous, chacun d’entre nous à comparaître devant le tribunal de Dieu, devant la justice de Dieu. Et dans la loi de Dieu, il y a une seule et même peine qui est la même pour tous : La mort.

Romains 6 : 23 « Le salaire du péché c’est la mort ». La mort éternelle, c’est à dire destiné à être séparé de Dieu éternellement, dans les ténèbres. Si nous faisons le mal que nous ne voudrions pas faire et nous ne faisons pas le bien que nous voudrions faire, c’est qu’il y a en nous une puissance qui nous domine, cela s’appelle : Le péché.

Reconnaissons honnêtement que tous nous avons besoin d’être délivré de cette puissance qui nous domine, le mal en nous.

Tous nous avons besoins de pardon. Qui ne voudrais pas se libérer d’échec ou de paroles malencontreuses, ou de gestes déplacés ou de colère. Certains diront, je ne fais que mentir et c’est tout.

Le mensonge est une captivité, comment le cache-t’on, par un autre mensonge.

Prenons l’exemple d’une bouteille d’eau de source capsulée, elle est pure, garantie. Si j’y verse deux cuillères à soupe d’eau prélevée dans les égouts, toute la bouteille est polluée et personne n’en veut plus. Chacun se détourne de cette bouteille. Le mensonge ou le péché produit le même effet dans nos vies. De la même manière Dieu voit nos vies souillées.

A cause de sa sainteté, Dieu est obligé de se détourner de nous et nous, nous fuyons sa lumière. Nos œuvres nous accusent devant lui.

Il n’en était pas ainsi quand Dieu a crée Adam et Eve. Ils étaient à la ressemblance et à l’image de Dieu, c’est à dire parfait. Ils ont été crée pour avoir une relation d’amour avec lui. Dieu leur avait recommandé de ne pas faire certaines choses, comme de vrais parents le font avec leur enfant par amour et les protéger. Dieu ne veut pas de robot, Dieu nous a crée avec une volonté capable de choisir. Adam et Eve n’ont pas écouté, ils ont désobéis et subit les conséquences. Comme des enfants subissent les conséquences de leurs actes et désobéissances. C’est ainsi que la mort est rentrée dans leur vie, la peur, la culpabilité, la honte, l’accusation. Ils sont devenus pécheurs et ils ont donné naissance à des pécheurs.

Donc nous, nous naissons pécheurs et donnons naissance à des pécheurs. Nous sommes devenus des maudits.

La bonne nouvelle c’est que Dieu nous aime et qu’il nous aime trop pour nous laisser dans ce gâchis. Le péché est rentré par un seul homme Adam, le pardon, la réconciliation va intervenir par un seul homme Jésus-Christ, fils de Dieu.

Nous l’avons dit la conséquence du péché c’est la mort éternelle. Mais Dieu nous aime et en lui, il y a la source du pardon, mais sa justice devait être satisfaite.

La bible nous apprend que le pardon des péchés ne peut s’obtenir que par le sang d’un juste qui paie, expie, prend notre place de condamné par substitution à nous, à chacun d’entre nous. Car la vie est dans le sang, la loi de Dieu dit : vie pour vie et sang pour sang. Sur la croix Jésus va se placer entre nous et Dieu et va subir le châtiment de Dieu, à notre place. Sur la croix, il a porté tous nos péchés, à chacun d’ente nous. La conséquence de nos péchés est venue sur sa vie, il en est mort, pour amour pour nous, pour chacun d’entre nous.

2 Corinthiens 5 : 21 car celui qui n’a point connu le péché (Jésus) Dieu l’a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions justice de Dieu en Jésus. C’est ainsi que Dieu voulu se réconcilier avec nous et nous pardonner. Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même par Christ.

Les coups de marteau qui enfonçaient les clous dans les mains et les pieds de Jésus, le Père les recevait dans son cœur. Pendant des siècles les hommes ont sacrifié des agneaux ou d’autres animaux pour obtenir le pardon des péchés. Mais le sang des animaux, ne faisait que couvrir les péchés, il ne les effaçait pas, le souvenir et la culpabilité était toujours là. Jésus est devenu, par son sang (le sang d’un juste). L’agneau de Dieu qui ôte le péché du monde. Donc le mien, si je le crois et que je demande pardon. Le sacrifice de Jésus est parfait et éternel.

Le supplice de Jésus.

Il a subi 39 coups de fouet. Ces fouets étaient composés de lanières, à l’extrémité des osselets ou des morceaux de ferraille y étaient attachés. A chaque coup de fouet ces lanières arrachaient la peau, la chair des condamnés, le sang coulait. Jésus a été couronné d’épines. Il a subit les moqueries, on lui a craché au visage, il a été cloué nu sur une croix. Il a connu la soif et la moquerie, la souffrance pendant des heures. Pourtant, pour Jésus le pire n’était pas la souffrance due au traumatisme physique, à la torture, à la crucifixion ou même à la peine émotionnelle d’être rejeté par le monde et abandonné par ses amis.

La plus grande souffrance qu’a connue Jésus sur la croix c’est l’agonie spirituelle qu’il a vécue pour nous. C’est à dire d’être séparé de son Père. C’est pourquoi il s’est écrié : « Mon Dieu, Mon Dieu pourquoi m’as-tu abandonné. » D’habitude, il appelait Dieu : Père. Mais à cet instant il était tellement sale à cause de nos péchés qu’il portait, que le Père s’est détourné de lui et la justice de Dieu est tombée sur lui. Il a connu la mort éternelle à notre place. C’est ce qui nous attendait pour l’éternité.

Jésus a été parfait jusqu’à la fin, il a pardonné à ses bourreaux et à tous ceux qui se moquaient de lui. » Père pardonne leur, car ils ne savent ce qu’ils font. » Personne n’a pris la vie de Jésus. Il est mort quand il l’a décidé, c’est à dire quand sa mission a été accomplie. « Ma vie, nul ne la prend, mais je la donne et j’ai le pouvoir de la donner et de la reprendre « Jean : 17-18 . C’est même lui qui a choisi d’offrir sa vie lors la fête de la Pâque, pour manifester qu’il est bien l’Agneau de Dieu. Celui qui ôte le péché du monde. Exode 12, nous apprend que le peuple juif, esclave en Egypte, a reçu l’ordre de Dieu de sacrifier un agneau sans défaut et de répandre de son sang sur les deux poteaux et sur le linteau de la porte de leurs maisons ; la nuit de leur sortie d’Egypte. Toutes les familles juives qui ont obéit à ce commandement de Dieu ont été préservées de la mort. En souvenir de cette Paque, ou préservation de la mort, Dieu avait demandé aux familles juives de célébrer cette fête en offrant un agneau en sacrifice. Par l’offrande de sa vie, Jésus, annonce la fin de cette loi et qu’il est le seul agneau, l’Agneau de Dieu, choisi par le Père, pour ôter le péché du monde. Par l’offrande de sa vie Jésus annonce la fin des sacrifices de sang.

Citons encore un autre exemple, dans la vie de Jésus, qui nous prouve que Jésus a gardé le contrôle de sa vie jusqu’à la fin. Selon Exode 30-38 Dieu avait demandé à son peuple, sur l’autel des holocaustes du temple de Jérusalem, de sacrifier 2 agneaux chaque jour : 1 le matin, l’autre le soir. Sur la croix, Jésus a choisi de remettre sa vie entre les mains de son Père, à l’heure de l’offrande du soir. Démontrant, encore une fois, qu’il est bien l’Agneau de Dieu et que le temps des sacrifices de sang est terminé.

Qu’est-ce que Jésus a accompli sur la croix

Romains 3 : 24 » Nous sommes gratuitement justifiés (ou rendu juste) par la grâce, par le moyen de la rédemption ou du rachat qui est en Jésus-Christ. C’est lui que Dieu a destiné à être par son sang pour ceux qui couvraient victime expétatoire afin de montrer sa justice. Il montre aussi sa justice dans le temps présent de manière à être juste tout en justifiant celui qui a la foi en Jésus. » Ephésiens 2 :8-9 : « Car, c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient point de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est point par les œuvres, afin que personnes ne se glorifient ».

Colossiens 2 : 14-15 : « Il a effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnaient et subsistait contre nous, et il l’a éliminé en le clouant à la croix. Il a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle en triomphant d’elles par la croix ». Jésus-Christ a détruit la puissance du péché.

1 Pierre 2 : 22 : «  Lui qui n’a point commis de péché et dans la bouche duquel il ne s’es point trouvé de fraude, lui qui injurié, ne rendait point d’injures, maltraité, ne faisait point de menaces, mais s’en remettait à celui qui juge justement. Lui qui a porté nos péchés, lui-même, en son corps sur le bois, afin que nous vivions pour la justice, lui par les meurtrissures duquel vous avez été guérit. Car vous étiez des brebis errantes. Mais maintenant vous êtes retournés vers le berger et le gardien de vos âmes ».

Sur la croix Jésus s’est fait malédiction pour nous, afin de nous en délivrer car il est écrit : « maudit celui qui est pendu au bois. « 

Certains diront pourquoi la mort de Jésus sur une croix, nous délivre t’elle de la malédiction plus que la mort des autres crucifiés ? En effet les évangiles nous apprennent que deux autres hommes ont été crucifiés en même temps que Jésus. Les évangiles nous les présentent comme étant des brigands. Cela veut dire qu’ils sont morts maudit à cause de leurs péchés et non sans cause. Donc ils ne pouvaient nous délivrer de la malédiction. Proverbes 26 : 2 nous dit : Comme l’oiseau s’échappe ainsi la malédiction sans cause n’a point d’effet sur moi ! Jésus était sans péché c’est-à-dire juste, donc la malédiction n’avait pas de prise sur sa vie. Mais Dieu l’a fait devenir péché à notre place, donc il est devenu malédiction à notre place pour nous en délivrer. Lui seul avait cette capacité. Cette délivrance de la malédiction que nous offre Jésus, nous en voyons un premier résultat avec l’un des brigands repentant Luc 23 : 41-13, un des brigands dit : « c’est justice pour nous car nous recevons ce qu’on mérité nos crimes, mais celui ci (Jésus) n’a rien fait de mal. Et il dit à Jésus : Souviens-toi de moi, quand tu viendras dans ton règne. Jésus lui répondit : en vérité tu seras avec moi dans le paradis », il en est de même pour l’Epouse, pour nous. Il a tant aimé son Epouse qu’il a donné sa vie pour elle, afin de la sanctifier en la purifiant et en la lavant par l’eau de la parole. Afin de la faire paraître devant lui glorieuse, sans tâche, ni ride mais sainte et irréprochable. Aujourd’hui si l’Epouse vit au milieu des épines, elle sait qu’elle n’est plus malédiction ou épines.

Image d’un tribunal

Nous étions des accusés, assis sur le banc des accusés. Nous avions une dette, envers Dieu, dont nous étions incapables de nous en libérer. En offrant sa vie, Jésus a payé pour nous. Maintenant nous avons la possibilité de vivre en justifié, par la grâce de Dieu, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ. C’est à dire que nous pouvons nous asseoir sur le banc des justifiés où se trouve Jésus, c’est-à-dire le banc des justes en Jésus. Maintenant que nous sommes justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par Jésus-Christ. Le prix est payé.

Nous étions comme sur le marché des esclaves : à vendre

Nous appartenions à un maître cruel, le péché et celui qui en est l ‘auteur : Le diable. Nous étions enchaînés sous la dépendance de celui qui nous retenait captif. Jésus est intervenu sur le marché. Il a payé le prix pour nous rendre libre et de le suivre et même de vivre pour lui… enfin pour ceux et celles qui le veulent. Christ nous affranchit : Avec Jésus, le pouvoir du péché est brisé comme les chaines de l’esclavage. Maintenant Jésus nous offre des « liens » d’amour. Nous étions comme des kidnappés, mais Jésus s’est offert en rançon. 1 Timothée 2 : 6 « Car (Jésus-Christ) il s’est donné lui-même, en rançon pour tous ». Afin que chacun d’entre nous retrouvions la vraie liberté, enfin ceux qui acceptent l’œuvre de Jésus accomplie sur la croix. Car jésus nous laisse libre de le suivre, de l’aimer et de le servir en annonçant la bonne nouvelle du royaume de Dieu.

Comparaison avec l’ancien testament

La personne qui désirait obtenir le pardon de ses péchés, prenait un animal, aussi parfait que possible. Elle mettait ses mains sur la tête de l’animal, pour lui transmettre ses propres péchés, tout en les confessant. Ensuite l’animal devait être tué, c’est à dire que l’animal payait pour les péchés de la personne. L’animal devenait substitut, sans en avoir conscience. Il nous fallait un substitut, c’est à dire quelqu’un qui prenait notre place en s’identifiant à nous consciemment. Il fallait un juste sans péchés de même nature que nous. Jésus-Christ a été ce substitut parfait de même nature que nous. C’est lui qui a décidé librement de s’identifier aux hommes et par amour.

La relation avec Dieu est rétablie

La racine du péché et le résultat du péché sont une relation brisée avec Dieu. L’œuvre de la croix restaure cette relation et nous offre le privilège de devenir enfant de Dieu. 2 Corinthiens 5 : 19 « Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même en n’imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la réconciliation. »

En conclusion, nous pouvons dire selon Esaïe 53 : 6 « Nous étions tous errants comme des brebis, chacun suivait sa propre vois, et l’éternel a fait tomber sur lui l’iniquité de nous tous ». Galates 2 : 20 « Il (Jésus) est mort pour nous et pour moi. Et maintenant la justice de Dieu par la foi en Jésus-Christ est pour tous ceux qui croient. Il n’y a point de distinction ». Comme Paul, maintenant je puis dire : seul Christ crucifié m’intéresse et ressuscité bien sur. Si Jésus était mort de vieillesse, il n’aurait aucun intérêt pour moi. La manière dont nous allons quitter cette terre intéresse et préoccupe Dieu, sûrement plus que notre arrivée (bien qu’elle soit voulue par lui) De l’attitude que nous avons face au sacrifice de Jésus dépend notre avenir éternel, notre destinée éternelle.

Devant l’œuvre accomplie par jésus sur la croix nous pouvons avoir deux attitudes différentes et opposées. Ces deux attitudes nous les trouvons chez les deux brigands dont nous avons parler ci-dessus : l’un se moquait de jésus, l’injuriait. L’autre brigand implora grâce auprès de jésus : Souviens toi de moi quand tu seras qans ton règne. Jésus lui répondit : aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis, je te le dis en vérité.

Maintenant posons nous la question suivante :

Suis-je comme le brigand qui se moque et injurie Jésus ? ou suis-je comme le deuxième brigand qui se reconnaît coupable, plaide coupable à cause de sa condamnation à mort et qui crie grâce et miséricorde auprès de Jésus ?

Dieu nous laisse libre de choisir !!! mais seulement pendant cette vie ici-bas, après il sera trop tard.

<Toi qui viens de lire ce message, saches que tu es aimé par ce Dieu créateur du ciel et de la terre. IL te cherche, il attend que tu te laisses rencontrer avec lui. Car il a une destinée pour toi, un plan de bonheur, il désire que tu le connaisses pour te manifester son amour et que tu deviennes membre de sa famille. Il te donne et t’ouvre le chemin qui accède directement à son coeur. Ce chemin se nomme Jésus, qui a dit : Je suis le chemin, la vérité, la vie, nul ne vient au Père que par moi. Jean 14-6.

Jésus te dit: Voici je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi. Apocalypse 3-20. Oui Jésus frappe à la porte de ton coeur, il attend que tu lui dises de rentrer. C’est très simple, car Dieu est simple. Il suffit de lui adresser cette prière bien simplement mais bien sincèrement:

Seigneur Jésus je te remercie de ton amour et de ce que tu es venu dan le monde mourir pour moi. Je reconnais que j’ai dirigé ma vie, jusqu’a présent, comme je l’ai décidé et qu’aussi j’ai péché contre toi. Je crois que tu es mort sur une croix et que tu as versé ton sang pour que j’aie le pardon de mes péchés. Je veux te recevoir dans ma vie et obtenir le pardon de mes péchés. Merci pour le pardon de mes péchés. Fais de moi la personne que tu désires que je sois. Je crois que tu es vivant, ressuscité. Je te remercie d’avoir répondu à ma prière et d’être maintenant dans ma vie.

Cette entrée a été publiée dans Non classé. Bookmarquez ce permalien.

7 réponses à Pourquoi Jésus est il mort sur une croix?

  1. mhenry dit :

    Bravo pour ce sujet parfaitement développé. Il m’a bien aidé à résoudre cette énigmatique qu’est " Jésus existe – t – il vraiment? Est il mort sur la crois? "; pour une composition d’Histoire sur les Fondements du Christianisme.
    Merci encore :), cordialement;
    Mhenry.

  2. Danielle Lars dit :

    Je suis franchement éffarée.Je viens de voir ce vidéoclip (surtout à partir de la 2eme minute) : http://www.dailymotion.com/video/xpgwm9_nutelle-moi-une-derniere-fois-les-rois-de-la-suede_musik . Pourquoi font ils cela !?! Pourquoi traiter le Christ comme cela ? Qu’entreprendre ?

    • louistrifault dit :

      Bonjour Danielle
      il est dommage que vous ne disiez pas pourquoi vous êtes éffarée de cette vidéo. pour ma part je vous dis que de tout temps il y a des hommes et des femmes qui ont cherchés à ridiculiser l’oeuvre de Jésus sur la croix, même devant Pilate qui le jugeait, ou pendant la parodie de procés qui a précédé sa crucifixion, jésus a été ridiculisé. pourtant l’apôtra Paul nous dit: je ne veux rien savoir d’autre que Christ crucifié, soyons de ceux là, car c’est par sa crucifion et sa résurrection que nous sommes sauvés de la mort éternel, en fin ceux qui le croient, merci pour votre commentaire, je vous béni. même si c’est prématuré je vous annonce que ce message va être mis en livre, en étant amplifié, dans les mois qui viennent

  3. iban dit :

    si dieu est si grand et Amour, pourquoi serait il trop tard aprés la mort pour choisir de croire en jésus et de se repentir ?Vous pensez vraiment que dieu est si petit et si peu mésicordieux pour nous laisser tomber sans nous laisser d’autre chance que dans cette vie là ! Personnellement, je pense que même aprés la mort, nous pouvons être sauvé,il n’y a pas de limite à son pardon et à son amour ! Comme Jésus ,nous la prouvé en n’étant mort sur la croix ! amen

    • louistrifault dit :

      Le péché ou la désobéissance a été commise sur terre, Jésus est venue expier sur la terre, afin que chacun d’entre nous puissions choisir dés maintenant où nous choisissons de passer l’éternité et avec qui.Dieu nous informe dés maintenant, dans son amour et dans son amour il nouslaisse libre de choisir, car Dieu n’a pas crée des robots, mais des hommes et des femmes doués d’une volonté. Enfin notre Dieu est un Dieu de foi, Jésus nous l’a démontré en se laissant arrêter, crucifier, mettre au tombeau en sachant par la foi que le Père le ressusterai à cause de son obéissance.

    • louistrifault dit :

      l’homme est tenté de se créer un Dieu à sa mesure selon ses désirs ou ses modes de vies, selon son imagination, comme certains se taille des idoles en bois ou en pierre. Est ce Dieu qui sauve ou le Dieu de la bible? Il ne suffit pas de prendre ce qui nous arrange dans la bible mais toute la Parole. Sortir un verset de la bible et l’interpreter est toujours dangereux. Beaucoup citent Jean 3.16, mais ils oublient les versets qui suivent:Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.
      17 Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui.
      18 Celui qui croit en lui n’est point jugé ; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.
      19 Et ce jugement c’est que, la lumière étant venue dans le monde, les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs oeuvres étaient mauvaises.
      Jésus ne condamne personne, mais ce sont ceux qui ne croient pas en lui qui se condamne eux-mêmes. la foi consitent à croire ce que l’on ne voit pas. ce que l’on voit y a t-il encore besoin de foi pour le croire?

  4. iban dit :

    Pourquoi serait il trop tard après la mort ,de choisir de croire en jésus ? Notre Dieu est un dieu de foi certes, il nous laisse libre de choisir car il nous aime, certes ! Mais il ne pourrait plus rien pour notre salut si nous ne faisions pas le bon choix dans cette vie ici – bas! Tout ceci est bien triste , pour tous ces pauvres gens non croyants ou de religions différentes ! Le problème est que vous avez l’air d’être tous conditionner à croire cela ! Je croire en jésus et en un dieu qui a bien prévu plus d’une solution pour le salut de toutes ses personnes de foi différentes! Dieu est grand et nous sommes ses enfants et on ne laisse pas ses enfants dans les abîmes, on fait tout pour les en faire sortir, on lui montre le chemin autant de fois qu’il est nécessaire car on veut tout faire pour son bien ! J’ai l’impression que je crois en un dieu bien plus grand sur tous les plans!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s