Réalisons les projets de Dieu pour nos vies

Nous avons tous des rêves, des objectifs que nous cherchons à atteindre. Que pensons-nous de notre vie ? Nous satisfait-elle ou au contraire la détestons-nous ? Le diable nous vole-t-il les rêves, les espérances et les projets de Dieu ?
Aucun d’entre nous, nous ne sommes à l’abri des problèmes. Nous sommes tous aux prises avec des déceptions, des rêves brisés, des personnes qui ne nous aiment pas ou même qui nous attaquent. Le diable veut utiliser ces difficultés pour nous décourager et nous empêcher d’avancer et d’accomplir les projets de Dieu pour nous.
Notre façon de penser, notre attitude, nos paroles et nos actes déterminent si nous sommes coincés dans nos problèmes ou si nous avançons dans les plans de Dieu. Parce que nos pensées nous préparent à l’action, nous devons prendre la décision de penser comme Jésus et d’être d’accord avec ce que déclare la Parole.
Qu’est ce qu’un projet ?
Le dictionnaire nous donne les synonymes suivants : ambition, but, dessein, entreprise, idée, intention, suggestion, préméditation, programme, propos, ébauche, schéma…
Le projet est donc ce que l’on a l’intention de faire, ou le but que l’on s’est fixé d’atteindre dans un avenir à court, moyen ou long terme.
En anglais, on dit « to plan », c’est-à-dire faire un plan, un programme
La bible nous apprend que Dieu a des projets pour nous, et ce, bien avant notre naissance.
En effet, Dieu dit dans Jérémie 29 : 11« Car moi je connais les projets que j’ai conçus en votre faveur, déclare l’Eternel: ce sont des projets de paix et non de malheur, afin de vous assurer un avenir plein d’espérance. »

Jérémie 2 :15 « Avant que je t’eusse formé dans le ventre de ta mère, je te connaissais, avant que tu fusses sorti de son sein, je t’avais consacré, je t’avais établis prophète des nations. »
Et dès notre naissance, Dieu nous communique ses projets pour nous, il nous imprime une vision.
Esaïe 49 :1b « L’Eternel m’a appelé des ma naissance, il m’a nommé dès ma sortie des entrailles maternelles. »
Ainsi, dès notre plus jeune âge, nous avons des rêves d’enfant, des songes, l’imagination…Dieu nous imprime des flashs qui pourront devenir des images claires si nous les cultivons.
Ces flashs deviennent des fils conducteurs, se transformant ainsi en objectifs, en cibles à ne pas rater. C’est la vision.

Qu’est ce qu’une vision pour Dieu ?
Dans le mot vision, nous avons vi et Sion.
C’est donc la vie en Sion, la vie, l’activité révélée a ceux qui sont nés d’en haut, soit en nouveauté de vie.
La vision, c’est la vue avec les yeux de l’intérieur, les yeux du cœur, les yeux spirituels.

La bible nous enseigne en Genèse 1 qu’au commencement, l’Esprit de Dieu planait, se mouvait au dessus de l’abime. Il était en activité et Il a appelé à la vie des choses qui n’existaient pas.
Avant la vision, nous avons la pro vision, c’est-à-dire l’équipement, les dons nécessaires à la réalisation.
La vie dans l’esprit déclenche des visions claires qui entrainent une projection qui rencontre la créativité, qui fait naître la réalisation.
La vie dans l’esprit permet d’aligner nos projets de vie sur le plan de Dieu, car on pourrait faire fausse route.
En effet, on peut comprendre son appel, mais choisir le mauvais moyen pour y arriver.
C’est ainsi que Moïse, touché par la souffrance de son peuple tua un égyptien, et devin fugitif par la suite.
Exode 2 : 11-15 « En ce temps-là, Moïse devenu grand, se rendit vers ses frères, et fût témoin de leurs pénibles travaux. Il vit un Egyptien qui frappait un Hébreu d’entre ses frères. Il regarda de côté et d’autre, et voyant qu’il n’y avait personne, il tua l’Egyptien, et le cacha dans le sable. Il sortit le jour suivant ; et voici, deux Hébreux se querellaient. Il dit à celui qui avait tort, pourquoi frappe-tu ton prochain ? Et cet homme répondit : qui t’a établit chef et juge sur nous ? Penses-tu me tuer comme tua tué l’Egyptien ? Moïse eu peur, et dit : certainement la chose est connue. Pharaon apprit ce qui s’était passé, et cherchait à faire mourir Moïse. Mais Moïse s’enfuit de devant Pharaon, et il se retira dans le pays de Madian, ou il s’arrêta près d’un puits. »

Moïse avait cerné sa vocation, mais il lui fallait faire les bons choix pour donner une bonne orientation à sa vie et accomplir sa destinée.
Vocation manifestée au puits (exode 2 :16-21 : il prit la défense des filles du sacrificateur Madian) Le sacrificateur de Madian avait sept filles. Elles vinrent puiser de l’eau, et elles remplirent les auges pour abreuver le troupeau de leur père.
Les bergers arrivèrent, et les chassèrent. Alors Moïse se leva, prit leur défense, et fit boire leur troupeau. Quand elles furent de retour auprès de Réuel, leur père, il dit : Pourquoi revenez vous si tôt aujourd’hui ?
Elles répondirent : Un Egyptien nous a délivrées de la main des bergers, et même il nous a puisé de l’eau, et a fait boire le troupeau.
Et il dit à ses filles : Où est-il ? Pourquoi avez vous laissé cet homme ? Appelez-le, pour qu’il prenne quelque nourriture.
Moïse se décida à demeurer chez cet homme, qui lui donna pour femme Séphora, sa fille.
Son appel était de sortir son peuple d’Egypte, mais dans le plan de Dieu qui voulait faire de grandes choses avec Moïse (Exode 32 :10b)

Dans quel but ?
Le but de la réalisation des projets, l’objectif final, c’est que nous rentrions dans nos appels respectifs, que nous accomplissions chacun sa destinée, pour servir Dieu, soit l’adorer.

Exode 3 :10 « Maintenant, va, je t’enverrai auprès de pharaon, et tu feras sortir d’Egypte mon peuple, les enfants d’Israël. »
Exode 3 :12 « Dieu dit : Je serai avec toi ; et ceci sera le signe que c’est moi qui t’envoie : quand tu auras fait sortir d’Egypte le peuple, vous servirez Dieu sur cette montagne »

Pourquoi atteindre la cible ?
Lorsque nous ne réalisons pas les projets que Dieu a préalablement pensé pour nous, nous péchons.
Pécher signifie manquer la cible. L’étymologie hébraïque est «hatta’t » ou « hamartia », soit l’égarement, l’erreur, le détournement, l’éloignement de Dieu.
Ainsi, ne pas accomplir sa destinée est une forme de désobéissance car nous ne réalisons pas la mission que Dieu nous confié
Éphésiens 2:10 « Ce que nous sommes, nous le devons à Dieu; car par notre union avec le Christ, Jésus, Dieu nous a créés pour une vie riche d’œuvres bonnes qu’il a préparées à l’avance afin que nous les accomplissions ».

Selon Jules Renard, « Le projet est le brouillon de l’avenir. Parfois, il faut à l’avenir des centaines de brouillons. »
C’est ce qui se passe lorsque nous sortons du plan parfait de Dieu par la désobéissance, l’insoumission, la résistance à la Parole. Nous n’entrons pas dans notre appel, nous ne suivons pas le chemin de paix que Dieu nous indique. Nous faisons des détours par des desserts. Et là, Dieu vient nous ramener à la raison, et par le Saint Esprit, viens nous convaincre de nos erreurs, de nos mauvais choix. Et si nous le laissons agir, il nous restaure, il nous redonne l’équipement nécessaire pour sortir du désert où nous nous sommes égarés.
Psaume 23:3 « Il me rend des forces neuves, et, pour l’honneur de son nom, il me mène pas à pas sur le droit chemin. »

Dans sa fuite, Moïse s’est arrêté prêt d’un puits. Le puits est un lieu ou on trouve de l’eau pour se désaltérer, reprendre des forces. Ici, l’eau se trouve dans les profondeurs. Moïse marque une pause, un arrêt pour examiner les profondeurs de son être, faire son auto critique. C’est dans ces temps d’accalmie qu’un nouveau choix se présente à lui. Il choisi de venir au secours des filles de Madian le sacrificateur, il en épouse une, et là, Dieu lui apparait alors qu’il faisait paitre le troupeau de son beau père.
Sa vocation de venir au secours des hébreux, prend la forme d’une vision claire : sortir Israël d’Egypte. C’est la vision, la vie en Sion car Moïse était monté à la montagne de Dieu à Horeb.
Il s’est reconnecté au plan de Dieu, il s’est réaligné à la vision de Dieu. Dieu allait désormais déployer des moyens pour accompagner Moïse dans sa mission. -Joël 2 :23-25 (restitution)-
Il faut se rappeler que la vie est un processus qui nous emmène faire ou à confirmer des choix à chaque étape.
Dieu dit en Deutéronome 30 :15 « Vois, je mets aujourd’hui devant toi la vie et le bien, la mort et le mal. »
Deutéronome 30 :19 « …J’ai mi devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisie la vie afin que tu vives, toi et ta postérité… »
C’est à cela que nous sommes en permanence confrontés et nos choix d’aujourd’hui déterminent nos situations de demain.
La meilleure source d’orientation pour un projet de vie ou de carrière est la prière. Dieu a pour chacun un plan parfait. Nous avons besoin de nous y aligner.
Ephésiens 2:10 « Ce que nous sommes, nous le devons à Dieu; car par notre union avec le Christ, Jésus, Dieu nous a créés pour une vie riche d’œuvres bonnes qu’il a préparées à l’avance afin que nous les accomplissions. »

On peut s’en remettre à lui en toute confiance, comme des aveugles.
Esaïe 42:16-17 « Les aveugles, je les ferai marcher sur une route qu’ils ne connaissent pas. Oui, je les conduirai sur des sentiers dont ils ignorent tout. Je transformerai devant eux leur obscurité en lumière et leurs parcours accidentés en terrains plats. Tout cela, je l’accomplirai sans rien laisser d’inachevé.
Quand on a la certitude de notre appel de ce à quoi Dieu nous a prédestinés, on peu, en toute confiance, commencé à élaborer nos projets, à planifier, soit à identifier l’objectif de manière claire. Comment ?
L’élaboration d’un projet est la mise en place de plusieurs mini objectifs. Cela implique que l’on a un ou des objectifs à atteindre. L’objectif doit être SMARTE
L’objectif
Spécifique
Mesurable
Atteignable
Réalisable
Temps
Ecologie (intégrer la notion d’environnement familiale, sociale,…)

L’objectif de Dieu était clair avec Israël a toujours été clair : sortir Israël d’Egypte pour l’adorer, et l’emmener en terre promise, pays ou coule le lait et le miel.

Les questions à se poser
RPBD
Réel : c’est l’analyse de la situation de départ (aujourd’hui, quelle est ma situation?)
Problématique : quelle est la situation souhaitée ? (le projet envisagé, l’objectif visé ?)
Besoin : Ecart entre la situation actuelle et celle désirée. (Que manque t-il ?)
Demande : Qu’a-t-on l’intention de faire ? (c’est notre implication pour y arriver)
QQOQCP
Qui ?
Quoi ?
Ou ?
Quand ?
Comment ?
Pourquoi ?

Le plan d’action (le processus)
PDCA (Parce que Dieu Commence à Agir)
Plan (faire un programme, la vision)
Do (le mettre en action, les étapes : sortir d’Egypte, détour par le désert, traverser la mer, entrer en terre promise, …)
Check (vérifier, s’arrêter au puits : le Saint Esprit qui convainc de péché et de jugement, la repentance…)
Act (mettre en place des actions correctives, se réaligner : la vie dans l’esprit,)

Le monde dit reculer pour mieux sauter, mais avec Dieu, on prend de la hauteur, d’où l’importance d’aller à la montagne.

Les obstacles sont grands quand on les vit, mais petit pour Dieu qui les voit d’en haut.
Si on prend de la hauteur, on les verra comme d’en haut, donc de plus en plus petit, jusqu’à ce qu’ils disparaissent.
Benedicta Kwouayit

About these ads
Cette entrée a été publiée dans Non classé. Bookmarquez ce permalien.

Une réponse à Réalisons les projets de Dieu pour nos vies

  1. Pingback: Accomplissions | Tout le dictionnaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s